Intempéries :

Fortes pluies stationnaires


Publié / Actualisé
Des trombes et des trombes d'eau ! Ce vendredi 18 février 2005, La Réunion est restée sous l'influence de bandes nuageuses très actives, la perturbation tropicale (qui n'est pas une dépression cyclonique) étant quasi stationnaire. L'avis de fortes pluies est maintenu. Les régions les plus touchées restent toujours le Nord, l'Est et l'Ouest.
Des trombes et des trombes d'eau ! Ce vendredi 18 février 2005, La Réunion est restée sous l'influence de bandes nuageuses très actives, la perturbation tropicale (qui n'est pas une dépression cyclonique) étant quasi stationnaire. L'avis de fortes pluies est maintenu. Les régions les plus touchées restent toujours le Nord, l'Est et l'Ouest.
Selon un communiqué de la préfecture, les masses d'eau sont comparables à celles d'un passage cyclonique, les vents violents en moins. A Bellevue Bras Panon, 650 mm de pluie ont été enregistrés en 48 heures. Les fortes précipitations sont une fois de plus à l'origine de la perturbation du trafic routier. En effet, dans la matinée, la seule route accessible vers le Nord restait celle de La Montagne : 33 kilomètres de virages et une circulation alternée ! La route du littoral est restée fermée dans les deux sens en raison d'un éboulis de pierres sur la chaussée. Une visite par hélicoptère de la zone de départ de l'éboulis à été effectuée.

Travaux de sécurisation

Les alpinistes ont été dépêchés sur les lieux pour faire tomber d'autres rochers qui s'étaient décollés de la falaise. Le plus gros bloc rocheux (15 mètres cube) a littéralement explosé en tombant derrière les gabions protégeant la voie côté montagne. Des travaux ont été entrepris pour sécuriser les lieux. Seuls des convois de poids lourds ont été autorisés à circuler. La route reste fermée jusqu'à nouvel ordre. Après inspection détaillée ce samedi 19 février, la DDE décidera du moment de sa réouverture. A préciser qu'en 72 heures, il est tombé 400 mm de pluie sur la route du littoral.
Dans l'Ouest, le Cap La Houssaye était également fermé à la circulation dans les deux sens pendant toute dans la matinée en raison des cascades d'eau. Cette route a été rouverte peu avant midi, mais la DDE a pris la décision de la refermer pour la nuit, de même que la route de Salazie. Des inspections sont prévues tôt ce samedi et si la situation le permet, la circulation sera à nouveau possible.
A Sainte Marie, le Village de Moka s'est retrouvé isolé pendant plusieurs heures.100 tonnes de rochers bloquaient la route. La circulation a été rétablie dans l'après-midi. Dans l'Est, Bois Rouge était complètement inondé.
Comme ce fut le cas la veille, les communes du Nord, de l'Est et de l'Ouest ont fermé les écoles, collèges et lycées. A Sainte-Marie, Saint-André, La Possession et Saint-Paul, les établissements scolaires restent fermés ce samedi. En revanche, les écoles devraient rester ouvertes à Saint-Benoît et à Sainte-Rose.

Cultures maraîchères affectées

Les cultures maraîchères ont évidemment beaucoup souffert du mauvais temps. La chambre d'agriculture estime que 50 kilomètres de chemin d'exploitation ont été endommagés dans la région nord-est et 35 kilomètres dans l'Ouest. Les maraîchers ont subi des pertes importantes : 80% à Dos-d'Ane et à La Bretagne. On devrait ainsi s'attendre à une flambée des prix des fruits et les légumes dans les jours qui viennent.
Dans la matinée du vendredi 18 février 2005, Météo France (toujours en grève) ne prévoyait pas d'amélioration du temps pour la journée et la nuit, les risques de précipitations restant toujours importants dans le Nord, l'Est et l'Ouest. Des prévisions qui se sont avérées très justes pour Sainte-Rose et Saint-Paul. Un PC ORSEC a même été déclenché en fin d'après-midi à Saint-Paul en raison des fortes averses.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !