Campagne électorale :

Les annonces de Nicolas Sarkozy


Publié / Actualisé
Une baisse de 30% du coût de l'internet à haut débit, l'autorisation pour les charters d'effectuer des vols "secs" entre la métropole et l'Outremer, ou encore la création de zones franches globales permettant des exonérations partielles d'impôts, la première journée du séjour de Nicolas Sarkozy, a été riche en annonces "qui ne sont pas des promesses, mais des actes" a précisé le ministre de l'Intérieur et candidat à la présidentielle. Il a également souligné qu'il avait et "une convergence de vue" avec Paul Vergès, le président communiste du conseil régional, que la problématique du développement de La Réunion
Une baisse de 30% du coût de l'internet à haut débit, l'autorisation pour les charters d'effectuer des vols "secs" entre la métropole et l'Outremer, ou encore la création de zones franches globales permettant des exonérations partielles d'impôts, la première journée du séjour de Nicolas Sarkozy, a été riche en annonces "qui ne sont pas des promesses, mais des actes" a précisé le ministre de l'Intérieur et candidat à la présidentielle. Il a également souligné qu'il avait et "une convergence de vue" avec Paul Vergès, le président communiste du conseil régional, que la problématique du développement de La Réunion
"Au 1er janvier, France Télécom a abaissé de 20% le tarif du trafic de masse vers l'Outremer et effectuera une seconde baisse de 20% au 1er janvier 2008, ce qui représente une baisse effective de 40" a annoncé Nicolas Sarkozy lors de sa visite dans les locaux d'ICV, une entreprise spécialisée dans les nouvelles technologies. En présence de Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités locales et conseiller spécial du président de France Télécom, et des fournisseurs locaux d'accès à internet, Nicolas Sarkozy et Paul Vergès ont ensuite signé une convention "qui donnera aux Réunionnais la possibilité dans quelques semaines d'avoir le haut débit à 1 mégaoctet au même prix que les 512 kilooctets actuels et une baisse de 30% sur le prix du haut débit illimité" a souligné Nicolas Sarkozy. L'occasion pour Paul Vergès de se réjouir "du soutien de tout temps manifesté et de l'aide du ministère de l'Intérieur pour arriver à cette baisse tarifaire".

"Pari formidable sur l'avenir"

Le candidat à la présidentiel prenait ensuite la direction du conseil régional où il a signé avec Paul Vergès et Nassimah Dindar, présidente UMP du conseil général, le projet de contrat de plan État/Région. L'ensemble des mesures contenues dans cet accord "représente 4,8 milliards d'euros dont 4,3 sur les seules années 2007-2013. Cela représente 22 300 euros par foyer réunionnais. C'est avant tout un pari formidable sur l'avenir" a commenté Nicolas Sarkozy. Il a ensuite rappelé le soutien de l'État au projet de tram-train, à la mise en service d'une nouvelle route du littoral et au chantier du transfert des eaux d'Est en Ouest.
Il a ensuite noté qu'il y avait "une convergence de vue" entre lui et la Région sur les grands problèmes de La Réunion. En réponse, le président du conseil régional s'est félicité que face aux "grands défis" l'on soit capables de dépasser les clivages politiques. Avant cela le candidat UMP à la présidentielle avait eu un entretien privé avec Paul Vergès. Les deux hommes sont sortis visiblement satisfaits de leur entretien. À la question de savoir s'il apporterait son soutien à Nicolas Sarkozy, le chef historique du parti communiste réunionnais a déclaré "nous n'avons qu'un seul candidat, c'est La Réunion". "C'est une bonne réponse" a estimé le président de l'UMP. "C'est aussi une convergence de vue" a-t-il ajouté.

Convergences


Laquelle "convergence" s'est encore manifestée au cours du meeting que Nicolas Sarkozy, coiffant, ouvertement cette fois, sa casquette de candidat UMP a tenu à Saint-Denis devant f4 000 personnes. Disant en substance, qu'il voulait "une Réunion debout, vivant des revenus de son travail et non pas de l'assistance", il a repris plusieurs des positions défendues par Paul Vergès au conseil régional, notamment en matière de développement durable et d'indépendance énergétique.
Ce vendredi, Nicolas Sarkozy sera à Saint-Paul où il visitera le chantier de la route des Tamarins. Il se rendra ensuite sur le site du tragique éboulis du 24 mars dernier sur la route du littoral.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)