Le bébé bloqué à Paris de retour à La Réunion :

Rania retrouve enfin ses parents


Publié / Actualisé
Le bébé réunionnais malade qui n'avait pas pu embarqué à l'aéroport d'Orly mercredi 4 avril 2007, est arrivé à la Réunion ce vendredi 6 avril. Il n'avait pas pu prendre l'avion car, déclaré " non palpable " en raison de son état de santé, il était arrivé trop tard pour les contrôles de sécurité d'usage. Le commandant de bord de la compagnie Air France avait préféré ne pas retarder le vol.
Le bébé réunionnais malade qui n'avait pas pu embarqué à l'aéroport d'Orly mercredi 4 avril 2007, est arrivé à la Réunion ce vendredi 6 avril. Il n'avait pas pu prendre l'avion car, déclaré " non palpable " en raison de son état de santé, il était arrivé trop tard pour les contrôles de sécurité d'usage. Le commandant de bord de la compagnie Air France avait préféré ne pas retarder le vol.
C'est un grand ouf de soulagement qu'on dû pousser les parents d'un nourrisson de quelques semaines arrivé ce vendredi 6 avril 2007 à l'aéroport de Gillot. Mercredi soir à Orly, la petite Rania avait été refusée à l'embarquement parce que déclaré " non palpable " par les médecins. De son côté, le commandant de bord avait préféré ne pas retarder le vol Air France plutôt que d'attendre l'examen du bébé et de sa couveuse.L'enfant et le médecin qui l'accompagnait étaient arrivés une demie-heure avant le décollage, laissant trop pu de temps aux gendarmes pour effectuer les contrôles de sécurité.
Les forces de l'ordre avaient expliqué qu'elles devaient appliquer les mesures du plan vigipirate rouge et vérifier que la couveuse ne cachait pas des explosifs ou des armes... De son côté, le médecin qui accompagnait le bébé à l'aéroport s'est déclaré " scandalisé " par cette réaction.
Le bébé a donc dû passer une nouvelle journée à l'hôpital Necker et n'a pu retrouver les bras de ses parents que ce matin. Souffrant d'une grave malformation cardiaque, ce bébé avait été reçu à l'hôpital parisien pour y être soigné mais malheureusement, les médecins n'ont rien pu faire pour elle.
A son arrivée dans l'île, Rania a été admise au centre hospitalier de Bellepierre (Saint-Denis)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !