Événements météorologiques dangereux :

Un plan pour éviter le pire


Publié / Actualisé
Le Préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni, a présenté ce jeudi 31 mai 2007 le plan de secours spécialisé "Événements météorologiques dangereux" désormais en ?uvre dans l'île. Un plan qui se substitue au plan de secours spécialisé "Fortes pluies" qui ne prenait pas en compte les vents forts, orages et autres évènements maritimes comme les fortes houles (photo archives)
Le Préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni, a présenté ce jeudi 31 mai 2007 le plan de secours spécialisé "Événements météorologiques dangereux" désormais en ?uvre dans l'île. Un plan qui se substitue au plan de secours spécialisé "Fortes pluies" qui ne prenait pas en compte les vents forts, orages et autres évènements maritimes comme les fortes houles (photo archives)
Pour le préfet, l'objectif avec cette nouvelle organisation, est clair et ambitieux : "mettre un terme à une certaine banalisation par la population des avis de Météo-France comme on a pu le constater récemment avec la forte houle du 12 au 14 mai dernier et faire acquérir des réflexes comportementaux identiques à ceux acquis par tous avec le plan cyclone".
Le plan "Événements météorologiques dangereux" est donc indépendant du plan cyclone même s'il peut être déclenché simultanément avec celui-ci. Il intègre les quatre types d'événements météo qui frappent régulièrement l'île : les fortes pluies, les orages, les vents forts et les fortes houles avec, pour chaque type d'événement des niveaux de risques définis.
Concrètement Météo France émettra un bulletin de vigilance météorologique adressé au Préfet, autorités publiques comme aux médias locaux indiquant le niveau de risque, le cas échéant le risque associé, la carte de la zone soumise à l'événement météo ainsi qu'une fiche de consignes à la population. Le Préfet pourra décider alors, s'il le juge nécessaire, de déclencher une phase de sauvegarde et prendre des mesures collectives ciblées comme la fermeture d'établissements scolaires ou d'axes routiers, l'annulation d'événements accueillant du public ou l'interdiction d'activités nautiques...
   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !