Table ronde à la préfecture :

Les transporteurs au point mort


Publié / Actualisé
À l'issue d'une table ronde qui a duré plus de trois heures, ce vendredi 10 octobre 2008, l'intersyndicale des professionnels de la route est ressortie mécontente de la préfecture, sans avoir obtenu de réponse précise à ses revendications.
À l'issue d'une table ronde qui a duré plus de trois heures, ce vendredi 10 octobre 2008, l'intersyndicale des professionnels de la route est ressortie mécontente de la préfecture, sans avoir obtenu de réponse précise à ses revendications.
"Cette réunion n'a abouti à rien ", résume Ibrahim Patel, président de la Fédaction et porte-parole de l'intersyndicale, au micro de Radio Réunion. Les transporteurs, taxiteurs, responsables d'auto-école et autres professionnels de la route, réunis au sein d'une intersyndicale pour faire valoir leurs difficultés économiques, estiment que certains acteurs clés manquaient à l'appel. "La présidente du département, les responsables des communautés de communes ou encore les représentants des compagnies pétrolières n'étaient pas là", explique Ibrahim Patel.
Alors qu'ils souhaitaient obtenir un moratoire sur l'augmentation des prix et l'accès à un gazole professionnel, aucune de leurs revendications n'a été satisfaite.

Une table ronde le 27 octobre

La menace de blocage des routes samedi ou lundi, brandie par l'intersyndicale avant cette table ronde, semble suspendue. Cependant, les transporteurs se sont montrés mécontents à l'issue de cette rencontre qui ne s'est traduite par aucune décision en leur faveur.
Ils ont ainsi réitéré leur demande d'une table ronde rassemblant les acteurs manquants aujourd'hui. La date du 27 octobre a été fixée. Au programme de cette nouvelle réunion, une discussion sur les points suivants : le dispositif d'aide financière aux transporteurs, la "procédure lancée par voie parlementaire, pour étendre aux transports routiers dans les DOM la détaxe du gazole professionnel", selon le communiqué de la préfecture publié à la sortie de la table ronde.
Si aucun accord n'est trouvé au cours de cette nouvelle table ronde, l'intersyndicale pourrait déposer à nouveau un préavis de grève.
Ce vendredi après-midi, la mobilisation des professionnels de la route devant la préfecture était relativement faible : une quarantaine de personnes se sont déplacées pour appuyer les revendications de leur délégation.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !