17ème journée mondiale du diabète :

Dépister pour éviter la maladie


Publié / Actualisé
Plusieurs manifestations sont organisées dans toute l'île ce vendredi 14 novembre 2008 dans le cadre de la journée mondiale du diabète consacrée pour cette 17ème édition aux enfants et aux adolescents. L'objectif de ces organisateurs, médecins pour la plupart, est de sensibiliser à la maladie mais surtout la dépister pour éviter les risques. La Réunion, rappelons-le, est en proportion quatre fois plus touchée par la maladie que la métropole
Plusieurs manifestations sont organisées dans toute l'île ce vendredi 14 novembre 2008 dans le cadre de la journée mondiale du diabète consacrée pour cette 17ème édition aux enfants et aux adolescents. L'objectif de ces organisateurs, médecins pour la plupart, est de sensibiliser à la maladie mais surtout la dépister pour éviter les risques. La Réunion, rappelons-le, est en proportion quatre fois plus touchée par la maladie que la métropole
250 000 personnes parmi lesquelles de plus en d'enfants sont atteintes de diabète dans le monde d'après la fédération internationale du diabète. En France, elles sont 3 millions. Au début du siècle La Réunion ne comptait aucun diabétique recensé. Aujourd'hui, les autorités sanitaires estiment qu'il y aurait plus de 70 000 Réunionnais diabétiques - en proportion quatre fois plus qu'en métropole -, le nombre de décès liés à cette maladie est même trois fois supérieur à la moyenne nationale. À eux seuls ces chiffres expliquent l'importance de la mobilisation et de la prévention dans l'île, à l'occasion de cette journée.
Cela d'autant qu'ici et ailleurs, beaucoup de personnes notamment les plus jeunes ignorent encore qu'elles sont atteintes par la maladie. D'où l'importance du dépistage. Alors chaque année, la journée mondiale du diabète permet d'organiser des manifestations pour dépister la maladie. À la Réunion, pour cette 17ème , édition dédiée aux enfants et aux adolescents, le rendez-vous est pris à la mairie de Saint-Denis, à Saint-Paul avec le centre hospitalier Gabriel Martin, à Saint-Pierre avec le personnel de l'hôpital qui a aussi prévu des activités physiques sur la plage, enfin au Tampon avec une marche contre le diabète de 9h à et 10h30.

4 millions de morts par an

Une simple piqûre sur le bout du doigt suffira à identifier une personne atteinte de diabète sucré. Cette affection chronique apparaît lorsque le pancréas ne produit pas assez d'insuline ou que l'organisme ne peut pas utiliser de manière efficace l'insuline produite.
Mais, la journée mondiale du diabète permet aussi de sensibiliser le public aux causes : obésité et manque d'exercice, aux symptômes : envie d'uriner fréquente, perte de poids rapide, manque d'énergie, maux d'estomac et soif intense et enfin aux complications de la maladie. Amputations, infarctus, cécité, disfonctionnement des reins sont les conséquences les plus fréquentes. La mort concerne près de 4 millions de personnes chaque année dans le monde.
La journée mondiale du diabète a été créée en 1991. Le 14 novembre, date choisie pour célébrer cette journée correspond en fait à l'anniversaire de Frederick Banting, Prix Nobel canadien précurseur de la découverte de l'insuline. Cette année, plus de 800 monuments dans le monde dont la Tour de Londres s'illuminent en bleu à l'occasion de la dix septième édition.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !