Saint-Denis :

Mutinerie à la prison


Publié / Actualisé
Un début de mutinerie a éclaté dans l'enceinte de la prison Juliette Dodu de Saint-Denis ce lundi matin 8 décembre 2008. Des prisonniers ont jeté des pierres sur un poste de surveillance et brûlé la télévision de la cour intérieure. La situation a été rapidement maîtrisée par les surveillants

Selon les forces de police qui ont effectué une ronde à l'intérieur de la prison, le mouvement d'humeur a concerné 90 détenus menés par 5 d'entre eux. Ils ont été transférés au centre pénitentiaire du Port.
Un début de mutinerie a éclaté dans l'enceinte de la prison Juliette Dodu de Saint-Denis ce lundi matin 8 décembre 2008. Des prisonniers ont jeté des pierres sur un poste de surveillance et brûlé la télévision de la cour intérieure. La situation a été rapidement maîtrisée par les surveillants

Selon les forces de police qui ont effectué une ronde à l'intérieur de la prison, le mouvement d'humeur a concerné 90 détenus menés par 5 d'entre eux. Ils ont été transférés au centre pénitentiaire du Port.
Le mouvement d'humeur a commencé à 8 heures 45 lorsqu'un galet a fait voler en éclats les vitres d'un poste de surveillance. Alertées les forces de police ont rapidement été sur place. 30 policiers ont été mobilisés dont 12 membres du GIPN (groupement d'intervention de la police nationale) et deux sections de la CDI (compagnie départementale d'intervention). Le tronçon de rue où se trouve la prison a été fermé à la circulation.
Des officiers de police sont entrés dans l'enceinte de la prison, ce qui a contribué à faire retomber encore un peu plus la pression.
Les cinq meneurs du mouvement ont été maîtrisés et conduits au centre pénitencier du Port vers 12 heures 30. Peu après le transfert, les pompiers sont intervenus pour éteindre le début d'incendie. Vers 13 heures, le GIPN et les deux sections du CDI quittaient les lieux. Le calme était revenu.
"Je trouve rassurant que la police soit intervenu aussi rapidement. Je n'ai pas été inquiétée par la situation" commente Mme Akbaraly, dont le commerce est situé en face de la prison. Les visites des familles des détenus ont été retardées, mais elles ont pu finalement avoir lieu.
Cette mutinerie arrive quelques jours avant le transfert des prisonniers vers le centre pénitencier de Domenjod qui offrira des meilleures conditions de vie aux détenus.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !