Réforme de la seconde reportée :

Manifestation maintenue


Publié / Actualisé
Confronté à un regain de contestation lycéenne, Xavier Darcos le ministre de l'Éducation annonce le report de la réforme de la seconde afin de se "laisser plus de temps" indique l'agence de presse Reuters.
Confronté à un regain de contestation lycéenne, Xavier Darcos le ministre de l'Éducation annonce le report de la réforme de la seconde afin de se "laisser plus de temps" indique l'agence de presse Reuters.
Le ministre devait présenter ce mardi 16 décembre la réforme prévue à la rentrée 2009. Il fait marche arrière ce lundi 15 décembre, jugeant que "les conditions d'un dialogue serein ne sont pas réunies", et annonce la poursuite de la concertation.
"Xavier Darcos a décidé de laisser plus de temps pour la mise en oeuvre de la réforme de la classe de seconde initialement prévue à la rentrée 2009 dans le cadre de la réforme du lycée", précise un communiqué du ministère de l'Éducation.
À la suite de l'annonce de cette réforme des milliers de lycéens ont manifesté en métropole et à La Réunion ces dernières semaines. Ils protestaient, notamment contre la menace d'une disparition, à terme, de la filière SES (sciences économique et sociale).
Malgré la décision de temporisation du ministre de l'Éducation, les lycéens ont décidé de poursuivre leur mouvement. Une action nationale est prévue ce jeudi. Ce mot d'ordre est relayé à La Réunion, avec un grand rassemblement prévu à Saint Denis entre les différents lycées de l'île.
Le président de l'UNEF (union nationale des étudiants de France) considère que le report de la réforme "est une avancée, mais le ministre devra travailler en concertation avec les lycéens". Pour Nicolas du lycée Bellepierre "le ministre veut simplement calmer les mouvements, repousser la réforme ne veut pas dire l'annuler". Les lycéens dionysiens veulent faire une demande d'audience à la préfecture et organiser une visioconférence avec le ministre ce jeudi.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !