Exploration océanographique - expédition Abyssea :

La Réunion des profondeurs


Publié / Actualisé
Une équipe de scientifiques observe depuis le 1er décembre les fonds marins du Sud et de l'Ouest de l'île à l'aide d'une caméra capable de descendre à 500 mètres de profondeur. Cette exploration océanographique nommée expédition Abysséa a été programmée après l'éruption du Piton de la Fournaise d'avril 2007 dont les coulées de laves en mer avaient provoqué la remontée de poissons profonds.
Une équipe de scientifiques observe depuis le 1er décembre les fonds marins du Sud et de l'Ouest de l'île à l'aide d'une caméra capable de descendre à 500 mètres de profondeur. Cette exploration océanographique nommée expédition Abysséa a été programmée après l'éruption du Piton de la Fournaise d'avril 2007 dont les coulées de laves en mer avaient provoqué la remontée de poissons profonds.
Scientifiques, volcanologues, et biologistes marins préparaient l'expédition Abysséa depuis un an. Leur objectif était de filmer les fonds sous-marins pour observer la mise en place de la coulée en profondeur et peut-être apercevoir les poissons remontés en surface dans leur milieu de vie. Plus de 400 spécimens avaient en effet été repêchés. 81 seulement ont été identifiés dont 47 nouvelles espèces pour la Réunion et 12 nouvelles espèces pour la science.
Malgré quelques soucis techniques et une panne de la caméra, cette exploration océanographique a permis aux scientifiques d'apercevoir quelques-unes de ces espèces dans leur milieu naturel. Ils ont aussi découvert des gros galets cimentés entre eux. Il pourrait s'agir des vestiges des grands effondrements et glissements qui ont affecté le Piton des Neiges.
La prospection subaquatique a été possible grâce au robot sous-marin de type ROV (Remoted Operated Vehicle). Le projet a reçu le soutien de nombreux partenaires. Cette expédition a été préparée, gérée et financée par l'Aquarium de La Réunion, la maison du volcan et Océanopolis (Brest). Elle fera l'objet d'expositions et films présentés ces trois centres culturels.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !