Société :

Poker à risques


Publié / Actualisé
Avec les TIC (technologies de l'information et de la communication), le poker en ligne est devenu, ces dernières années, un phénomène de mode mondial. Les Réunionnais ne sont pas épargnés. Dans l'île, le mouvement est en plein essor. De plus en plus de jeunes s'intéressent à cette nouvelle façon de jouer en espérant, un jour, gagner gros. Pour les experts, ces pratiques peuvent entraîner des dérives.
Avec les TIC (technologies de l'information et de la communication), le poker en ligne est devenu, ces dernières années, un phénomène de mode mondial. Les Réunionnais ne sont pas épargnés. Dans l'île, le mouvement est en plein essor. De plus en plus de jeunes s'intéressent à cette nouvelle façon de jouer en espérant, un jour, gagner gros. Pour les experts, ces pratiques peuvent entraîner des dérives.
Les jeux de cartes ont toujours fait partie de la tradition créole. Le poker en ligne est un jeu d'argent à la mode qui monte en puissance par la facilité d'accès qu'offre les TIC. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à s'adonner à cette pratique, avec un intérêt qui peut parfois s'apparenter à une véritable drogue. "Tous les joueurs de jeux de hasard ne sont pas dépendants, mais le risque d'addiction est réel pour certains", déclare le docteur Christian Dafreville, spécialiste en addictologie.

En effet, certains jeunes voient dans l'usage de ces pratiques une manière rapide de gagner beaucoup d'argent. Les jeux de hasard comme le poker créent chez certains joueurs l'illusion, fausse, de contrôler la chance.

Le docteur Christian Dafreville note qu'il existe trois phases évolutives. " La phase de gain va donner un sentiment de puissance au joueur par rapport à lui-même et aux autres" dit le médecin. Vient ensuite "la phase de perte où le joueur va continuer pour ce refaire. À ce moment-là, il survalorisera ce qu'il aura déjà gagné et dévalorisera ce qu'il aura perdu"poursuit-il. La dernière phase est aussi la plus dangereuse "le joueur aura accumulé les pertes et les problèmes liés à celles-ci. Mais il continuera à jouer dans l'attente d'un gros coup afin de rattraper toutes les pertes antérieures" achève le docteur.

C'est donc à travers une croyance erronée que le joueur va se sentir maître du jeu. "Si je gagne le jackpot, je paye mes études et je m'achète une maison", explique Mike, amateur de poker derrière son ordinateur.

Les joueurs ayant eu un parcours difficile à la recherche de leurs personnalités seront les individus susceptibles d'être les plus vulnérables à l'addiction. "Ils chercheront à apaiser un désir émotionnel par le biais de pratiques qui leur offriront des sensations palliatives", conclut le docteur.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !