Nature - Forêt de l'ONF :

Les poumons de Saint-Denis


Publié / Actualisé
Située sur le boulevard de la Providence, la forêt de l'ONF (Office national des Forêts) offre un parcours de santé aux habitants de la ville. Il s'étale sur 5.5 kilomètres de pente, 750 mètres de dénivelé positif. L'immensité de la végétation apparaît comme les poumons de Saint-Denis. "C'est un très bon sentier d'entretien et accessible à tous. Chacun peut le faire à son rythme", déclare John après 45 minutes de course.
Située sur le boulevard de la Providence, la forêt de l'ONF (Office national des Forêts) offre un parcours de santé aux habitants de la ville. Il s'étale sur 5.5 kilomètres de pente, 750 mètres de dénivelé positif. L'immensité de la végétation apparaît comme les poumons de Saint-Denis. "C'est un très bon sentier d'entretien et accessible à tous. Chacun peut le faire à son rythme", déclare John après 45 minutes de course.
Jamblons, Choca vert, Tamariniers, Palmier royal, le parcours est jalonné par de nombreuses variétés d'arbres. Une fois entré dans le sentier, les chants des oiseaux ne vous quittent plus. En plus du balisage standard, rouge et blanc, des papillons jaunes fluo, bleus, marrons se chargent de vous escorter. Au bout du premier kilomètre, un kiosque qui offre une vue d'ensemble du chef lieu, est à la disposition des randonneurs fatigués. La diversité de la faune et de la flore de cet espace 100% naturel apporte aux amoureux de la nature un véritable plaisir pour les yeux mais aussi pour la bouche pendant la saison des goyaviers.

Le chemin, essentiellement recouvert par des blocs de pierres et des racines, est longé par une forêt dense. Peu de points de vue sont accessibles pour les marcheurs. La végétation luxuriante et les pentes abruptes ne facilitent pas l'accès à ces derniers. Les raideurs s'engouffrent dans un tunnel de bambou à l'allure mystique avant d'arriver à la fin du sentier.

La forêt de l'ONF. est un exutoire pour les citadins qui désirent échapper, un temps soit peu, au tumulte de la ville. Il représente également un espace d'entrainement pour les traileurs. Pour Katy qui compte être sur la ligne de départ du semi raid 2009, ce parcours représente "un véritable bol d'air pur. C'est à deux pas de la ville et c'est parfait pour s'entrainer sur du dénivelé".

Tout au long du chemin forestier aucun point d'eau n'est disponible. Les marcheurs devront donc prendre leurs précautions, sinon, il leur faudra attendre l'arrivée, au sommet, après 5 kilomètres de marche, pour étancher leur soif à une fontaine. Les plus coriaces auront la possibilité d'aller un peu plus loin, voire même jusqu'au sentier de la Roche Ecrite.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !