Proche-Orient :

Solidarité avec la Palestine


Publié / Actualisé
Malgré le retrait de l'armée israélienne de la bande de Gaza après une guerre qui a tué plus d'un millier de Palestiniens, le collectif Réunion Palestine maintient son appel à la mobilisation pour la paix. En collaboration avec plusieurs associations, deux manifestations seront organisées afin de sensibiliser les Réunionnais au drame généré par cette guerre.
Malgré le retrait de l'armée israélienne de la bande de Gaza après une guerre qui a tué plus d'un millier de Palestiniens, le collectif Réunion Palestine maintient son appel à la mobilisation pour la paix. En collaboration avec plusieurs associations, deux manifestations seront organisées afin de sensibiliser les Réunionnais au drame généré par cette guerre.
La première manifestation se tiendra le 23 janvier 2009 à Saint-Pierre devant l'esplanade de La Liberté. Elle se fera en partenariat avec l'association Ankraké qui a programmé des performances artistiques. Les manifestants s'allongeront sur le sol pour symboliser toutes les victimes tuées dans le conflit.

Une grande marche unitaire est également prévue pour le 31 janvier à Saint-Denis. Elle débutera au petit marché pour finir devant la préfecture. "À travers ces actes de solidarité et de prise de conscience collective, nous voulons sensibiliser l'opinion publique réunionnaise sur l'atrocité du conflit israélo-palestinien qui existe depuis trop longtemps", explique Younous Jonas-Ahamed, porte- parole du collectif.

Les membres du collectif réclament l'ouverture de négociations entre Israël et l'autorité palestinienne, l'application de la résolution 242 de l'ONU (réclamant le retrait d'Israël des territoires occupés) et la poursuite du gouvernement israélien devant le tribunal pénal international. "La Réunion est un exemple d'harmonie socioculturelle. Il est important qu'elle se positionne ", commente le porte- parole du collectif

Le collectif avait déjà organisé une marche en 2002 qui avait regroupé plus d'un millier de personnes lors de l'offensive israélienne à Genin. "Nous voulons comme en 2002 rassembler un maximum de gens" déclare Younous Jonas-Ahamed.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !