Conséquences du cyclone Gaël :

La galère


Publié / Actualisé
Alors que le cyclone Gaël continue à s'éloigner de La Réunion ce lundi 9 février 2009 l'île continue de subir les conséquences de la houle cyclonique, des rafales de vents et des pluies générées par le météore. Le réseau routier est gravement perturbé, notamment en raison de la fermeture totale de la route du littoral (elle devrait rouvrir ce mardi matin). Certains cours d'eau sont toujours en crue. Les plages de l'Ouest ont été emportées (notre photo : la plage de Roches Noires). Certains chemins sont encore inondés.
Alors que le cyclone Gaël continue à s'éloigner de La Réunion ce lundi 9 février 2009 l'île continue de subir les conséquences de la houle cyclonique, des rafales de vents et des pluies générées par le météore. Le réseau routier est gravement perturbé, notamment en raison de la fermeture totale de la route du littoral (elle devrait rouvrir ce mardi matin). Certains cours d'eau sont toujours en crue. Les plages de l'Ouest ont été emportées (notre photo : la plage de Roches Noires). Certains chemins sont encore inondés.
D'énormes embouteillages encombrent le réseau routier ce lundi 9 février 2009 en raison des travaux sur la route du littoral, le radier de la rivière Saint-Étienne et d'un éboulis sur la route de la Montagne. Les équipes techniques de la direction régionale des routes ont été à pied d'?uvre tôt ce lundi sur la route du littoral pour combler le trou creusé dans la chaussée par la houle provoquée par le cyclone Gaël. Ils attendent également que la crue baisse dans la rivière Sainte-Etienne pour procéder aux expertises et entreprendre les travaux sur le radier.


La Région, gestionnaire des routes sur l'île, devrait annoncer dans l'après-midi, le début des travaux sur le radier de la rivière Sainte-Etienne à Saint-Louis, dont une partie de l'ouvrage a été emportée dimanche 8 février. L'arrêt des pluies sur les hauteurs de l'île en dépend.

Dans le Nord, les travaux sur la route du littoral pour combler le trou sur la chaussée ont commencé en début de matinée. Des travaux complexes, car le béton enfoui dans le trou pourrait fragiliser les murs en écailles. Une réouverture est envisageable à la fin de ce chantier ce mercredi 11 février 2009. Les équipes et ouvriers étaient également mobilisées sur la déviation mise en place par la route de la Montagne. Ils ont évacué les débris de roches, de terre et un arbre tombés sur la chaussée après un glissement de terrain dans la matinée. La circulation sur la route de la montagne, RD 41, a été rétablie vers midi.

La circulation est particulièrement dense sur la route de la montagne et sur le pont de la rivière Sainte-Etienne.

Au total, pas moins de 100 000 véhicules restent coincés dans les embouteillages. En effet, 55 000 véhicules empruntent chaque jour la route du littoral et un peu moins, environ 50 000, transitent sur le pont de la rivière Sainte-Etienne.

Certains automobilistes venant de l'Ouest ont mis plus de cinq heures pour rejoindre Saint-Denis ce matin. Le trafic routier aurait peut-être été plus dense si les communes de Saint-Paul et du Tampon n'avaient pas prolongé le week-end pour l'ensemble des élèves de sa commune et si les écoles de Saint-Leu et le collège de la Chaloupe n'avaient pas fermé leurs portes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !