Agriculture :

Des aides pour les planteurs


Publié / Actualisé
Réuni ce jeudi 12 février 2009 à la Direction de l'agriculture et de la forêt (DAF), le comité départemental d'expertise agricole a " confirmé le caractère exceptionnel des dégâts causés à l'agriculture par les intempéries, justifiant une demande d'intervention du Fonds de secours de l'outre-mer."
Réuni ce jeudi 12 février 2009 à la Direction de l'agriculture et de la forêt (DAF), le comité départemental d'expertise agricole a " confirmé le caractère exceptionnel des dégâts causés à l'agriculture par les intempéries, justifiant une demande d'intervention du Fonds de secours de l'outre-mer."
"Les dégâts pour l'essentiel sont circonscrits à la zone des Hauts, et au maraîchage, à l'horticulture, à la production de géranium et de bananes, précise la Préfecture. Le maraîchage, en plein champ et sous abri, a subi les plus fortes pertes". Le montant des dégâts et la localisation géographique restent à préciser. Pour cela, deux représentants de la Chambre d'agriculture et deux agents de la DAF mèneront une mission d'expertise et remettront leur rapport au comité départemental, qui devrait se réunir de nouveau le jeudi 19 février 2009.

"A l'issue de cette réunion, le préfet Pierre-Henry Maccioni définira précisément par arrêté les zones et les productions concernées par la calamité agricole" et transmettre un premier dossier de demande d'intervention du Fonds de secours de l'outre-mer au secrétariat d'Etat chargé d'Yves Jégo.

Les agriculteurs concernés pourront retirer les imprimés de déclaration de pertes dans les mairies et points verts de la Chambre d'agriculture à partir du 23 février 2009. Pour cela, il doivent "avoir subi des pertes supérieures à 25% de la valeur de la production sinistrée et prouver leur qualité d'exploitant agricole par une attestation d'affiliation au régime de protection sociale agricole (AMEXA)."
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !