Contestation de la réforme des Universités :

"Suicide" collectif devant le rectorat


Publié / Actualisé
Une soixantaine d'étudiants et d'enseignants - chercheurs se sont collectivement "suicidés" devant le rectorat ce vendredi après-midi 20 février 2009. Cette simulation symbolisait "la mort de l'Université de La Réunion tuée par la réforme voulue par le gouvernement" commente Gilles Leperlier, président de l'UNEF (union des étudiants)
Une soixantaine d'étudiants et d'enseignants - chercheurs se sont collectivement "suicidés" devant le rectorat ce vendredi après-midi 20 février 2009. Cette simulation symbolisait "la mort de l'Université de La Réunion tuée par la réforme voulue par le gouvernement" commente Gilles Leperlier, président de l'UNEF (union des étudiants)
Dans la matinée, les manifestants ont défilé silencieusement dans les salles de cours du campus "pour porter le deuil de l'Université". En début d'après-midi, les grévistes sont arrivés en procession du campus universitaire, une croix en tête du cortège funèbre. Ils se sont ensuite allongés sur le sol devant les grilles fermées du Rectorat. "Respectons une minute de silence pour la défunte Université" a lancé Gilles Leperlier.

Le cortège a ensuite regagné silencieusement le campus. Un nouveau "suicide" collectif a eu lieu devant la faculté de Droit. Les étudiants ont annoncé la tenue une assemblée générale lundi "pour décider de la suite des actions de lutte contre la réforme".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !