Indemnisations pour les agriculteurs après Gaël :

Les hauts en zone sinistrée


Publié / Actualisé
Les Hauts de La Réunion ainsi que les communes de l'Etang-Salé, Saint-Denis, Saint-Leu ont été déclarés zone sinistrée à la suite du passage du cyclone Gaël début février. L'arrêté préfectoral a été rendu public ce lundi 23 février 2009. Selon les estimations du comité départemental d'expertise agricole, le montant des dégâts indemnisables s'élève à 21,1 millions d'euros, dont 16,6 millions d'euros pour le seul secteur du maraîchage.
Les Hauts de La Réunion ainsi que les communes de l'Etang-Salé, Saint-Denis, Saint-Leu ont été déclarés zone sinistrée à la suite du passage du cyclone Gaël début février. L'arrêté préfectoral a été rendu public ce lundi 23 février 2009. Selon les estimations du comité départemental d'expertise agricole, le montant des dégâts indemnisables s'élève à 21,1 millions d'euros, dont 16,6 millions d'euros pour le seul secteur du maraîchage.
Le comité départemental d'expertise agricole s'est réuni une nouvelle fois le jeudi 19 février 2009 à la Direction de l'agriculture et de la forêt (DAF). Sur la base du rapport de la mission d'expertise composée de deux représentants professionnels de la Chambre d'agriculture et de deux agents de la DAF, le comité a donc évalué le montant des dégâts indemnisables à 21,1 millions d'euros.

Pierre-Herny Maccioni a ensuite déclaré par arrêté les communes de l'Etang-Salé, Saint-Denis, Saint-Leu et les hauts de l'ensemble de l'île (sauf Saint-Philippe) zone sinistrée au titre des calamités agricoles, pour les cultures maraîchères et horticoles sous serre et de plein champ, et pour la culture du géranium. Pour la culture de la banane, l'ensemble du département est déclarée zone sinistrée au titre des calamités agricoles.

En cas de dégâts significatifs localisés en dehors des zones sinistrées, ou concernant d'autres productions agricoles, les exploitations agricoles pourront bénéficier des dispositions applicables aux zones sinistrées dans le cadre d'un examen au cas par cas.

Les imprimés de déclaration de pertes sont disponibles depuis le lundi 23 février dans les mairies et les points verts de la Chambre d'agriculture. Les agriculteurs concernés doivent retourner les imprimés renseignés à leur mairie impérativement avant le 20 mars.

Il est rappelé que seuls les exploitants agricoles affiliés au régime de protection sociale agricole (AMEXA) peuvent prétendre à l'aide du Fonds de secours. Ils doivent avoir subi des pertes supérieures à 25% de la valeur de la production sinistrée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !