Lutte contre le chik à Saint-Paul :

Opération coup-de-poing


Publié / Actualisé
L'association Citoyens contre le chik en collaboration avec la mairie de Saint-Paul et la DRASS organise une opération de démoustication sur la ravine Boucan à Saint-Gilles ce mercredi 25 février 2009. "Il convient de continuer la lutte contre le moustique", explique l'association qui veut sensibiliser la population sur cette action et rappeler les gestes essentiels pour empêcher la prolifération des moustiques. Pour cela, elle a invité la presse à rencontrer les équipes d'agents ravines et médiatrices en plein travail.
L'association Citoyens contre le chik en collaboration avec la mairie de Saint-Paul et la DRASS organise une opération de démoustication sur la ravine Boucan à Saint-Gilles ce mercredi 25 février 2009. "Il convient de continuer la lutte contre le moustique", explique l'association qui veut sensibiliser la population sur cette action et rappeler les gestes essentiels pour empêcher la prolifération des moustiques. Pour cela, elle a invité la presse à rencontrer les équipes d'agents ravines et médiatrices en plein travail.
"La lutte contre les moustiques ne doit pas stopper et reste l'affaire de tous", rappelle l'association Citoyens contre le chik (l'ACCC). Pour cela, des agents ravines se déploient ce mercredi 25 février 2009 sur la ravine Boucan à Saint-Gilles pour la nettoyer. "L'autre volet de nos interventions étant de rappeler chaque fois que cela est possible à la population les gestes essentiels à faire, poursuit l'ACCC, et en particulier vider les coupelles contenant de l'eau stagnante, nettoyer son jardin, éviter l'arrosage intempestif, sortir ses déchets encombrants la veille des jours de collectes, etc". Ce travail de sensibilisation revient aux médiatrices de l'association.

"Devant la recrudescence des moustiques, devant la baisse de vigilance de la population concernant les gestes essentiels à faire pour éviter la prolifération de moustiques nous avons décidé de rappeler avec force à tous, l'importance de ne pas baisser la garde", explique l'ACCC.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !