Fortes pluies sur La Réunion :

Saint-Joseph sinistré


Publié / Actualisé
Des pluies importantes continuent de s'abattre sur La Réunion et en particulier sur la région de Saint-Joseph (Sud) ce lundi matin 6 avril 2009. Plusieurs éboulis et glissements de terrains se sont produits dans cette zone. Dans le centre-ville, submergé par le débordement de la ravine Jean-Petit, ainsi que dans les écarts et les hauts de Saint-Joseph, de nombreuses habitations ont été inondées. Des coulées de boue ont traversé des maisons Des familles ont dû être évacuées. Dans toute l'île, le réseau routier est gravement perturbé par la submersion des radiers et par le ravinement des chaussées. Selon Météo France, ces précipitations sont la conséquence du passage au large de La Réunion de la forte tempête tropicale Jade. À 10 heures lundi, le phénomène se trouvait à 815 km au Nord-Est de l'île.
Des pluies importantes continuent de s'abattre sur La Réunion et en particulier sur la région de Saint-Joseph (Sud) ce lundi matin 6 avril 2009. Plusieurs éboulis et glissements de terrains se sont produits dans cette zone. Dans le centre-ville, submergé par le débordement de la ravine Jean-Petit, ainsi que dans les écarts et les hauts de Saint-Joseph, de nombreuses habitations ont été inondées. Des coulées de boue ont traversé des maisons Des familles ont dû être évacuées. Dans toute l'île, le réseau routier est gravement perturbé par la submersion des radiers et par le ravinement des chaussées. Selon Météo France, ces précipitations sont la conséquence du passage au large de La Réunion de la forte tempête tropicale Jade. À 10 heures lundi, le phénomène se trouvait à 815 km au Nord-Est de l'île.
"J'ai 54 ans et je n'ai jamais vu cela. On dirait que la ravine coule directement sur la route" s'exclame Alfred, un habitant de Carrosse Saint-Joseph. Dans la nuit de dimanche à lundi, la maison de son voisin a été traversée par une coulée de boue. "Les fossés cycloniques sont submergés, les eaux ont déplacé d'énormes galets. Si la pluie continue à tomber tout sera submergé et l'on ne pourra plus sortir" ajoute-t-il.

L'inquiétude est la même dans plusieurs quartiers saint-joséphois. Les familles qui se sont réveillées en pleine nuit avec de l'eau jusqu'aux mollets dans leurs maisons se comptent par dizaines. Certains habitants ont eux très peur. "J'ai vu mon mur de soutènement céder brusquement et l'eau s'est mise à dévaler en cascade. Les deux voitures qui étaient dans ma cour ont été emportées. J'ai cru que la maison allée suivre" relate un habitant de Langevin. Devant chez lui comme dans plusieurs rues et chemins de la commune, d'énormes nids de poules se sont formés dans les chaussées.

Les mêmes scènes d'eaux boueuses en furie sont relatées dans tous les quartiers de la ville. Ahmed Moussa est pour sa part commerçant dans le centre-ville et il a vu de la boue entrer dans son magasin. "Je n'aurai jamais cru que cela pouvait être possible. On est pourtant loin de la ravine" dit-il en essayant de laver comme il peut l'allée de son petit commerce. Dans la rue les services municipaux nettoient eux aussi la chaussée et les trottoirs. "Malheureusement je crois bien que l'on fait ça pour rien, la pluie n'arrête pas de tomber. J'ai bien peur qu'il y ait de nouvelles inondations" commente l'un des agents communaux.

En milieu de journée, la pluie continuait de tomber aggravant l'inquiétude des habitants. Même si elle n'est pas aussi spectaculaire, la situation n'est guère meilleure à Petite Île ou Saint-Philippe ou encore à Saint-Pierre. Des radiers sont submergés, une voiture a d'ailleurs été emportée en essayant d'en franchir un sur la rivière d'Abord. Ailleurs dans l'île, les précipitations ont provoqué de nombreuses perturbations notamment sur le réseau routier, dans les hauts en particulier.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !