Évasion à la prison de Domenjod :

Juliano Verbard traqué


Publié / Actualisé
Les forces de l'ordre continuent à traquer Juliano Verbard, dit "Petit lys d'amour" fondateur de la secte "C?ur douloureux et miséricordieux de Marie", son amant Fabrice Michel et le père de ce dernier, Alexin Michel. Ils se sont évadés de la prison de Domenjod (Saint-Denis) le lundi matin 27 avril 2009 à bord d'un hélicoptère détourné par trois de leurs complices. Des opérations de renseignement de terrain ont eu lieu ce mardi 28 avril au matin à Bagatelle à Sainte-Suzanne et se poursuivent ce mardi après-midi dans les hauts de Sainte-Marie.
Les forces de l'ordre continuent à traquer Juliano Verbard, dit "Petit lys d'amour" fondateur de la secte "C?ur douloureux et miséricordieux de Marie", son amant Fabrice Michel et le père de ce dernier, Alexin Michel. Ils se sont évadés de la prison de Domenjod (Saint-Denis) le lundi matin 27 avril 2009 à bord d'un hélicoptère détourné par trois de leurs complices. Des opérations de renseignement de terrain ont eu lieu ce mardi 28 avril au matin à Bagatelle à Sainte-Suzanne et se poursuivent ce mardi après-midi dans les hauts de Sainte-Marie.
Ces opérations de renseignement de terrain sont supervisées par la section de recherche de la gendarmerie. Elle a en effet compétence en zone urbaine et rurale. Ces opérations consistent à sélectionner des secteurs précis qui sont fouillés avec minutie. Ainsi, les forces de l'ordre font du porte à porte, visitent les habitations et vont aussi dans les champs de canne.

La première zone concernée par cette opération à été le quartier de Bagatelle à Sainte-Suzanne. Et pour cause, Juliano Verbard et ses adeptes s'étaient cachés dans ce quartier en 2007, lors du premier enlèvement du petit Alexandre.

Selon les milieux proches de l'enquête, "le but est de maintenir la pression sur Juliano Vebard et ses complices pour qu'ils commettent une erreur". En parallèle, la section de recherche de la gendarmerie vérifie les nombreuses informations qui lui parviennent des différentes sources. Par ailleurs, les enquêteurs affirment que "plusieurs personnes ont été mises en garde-à-vue" ce lundi 27 et ce mardi 28 avril. Les ports et les aéroports demeurent quant à eux sous surveillance.

Enfin, de nouveaux indices laissent à penser que la fourgonnette blanche avec laquelle les fugitifs ont pris la fuite serait une Kia Piaggio. Selon les hommes en charge de l'enquête, "des personnes proches de la secte détiennent ce type de véhicule".

Rappelons que Juliano Verbard avait orchestré le vendredi 3 août 2007 l'enlèvement au domicile de ses parents du jeune Alexandre, 12 ans au moment des faits. Il l'avait désigné comme son successeur à la tête de la secte "Coeur douloureux et immaculé de Marie". L'enfant avait été retrouvé et libéré le dimanche 5 août 2007 par les forces de l'ordre au Tampon. Juliano Verbard et ses disciples avaient quant à eux été arrêtés.



Cet enlèvement a été commis alors que Juliano Verbard était en cavale et recherché pour des faits de viols et agressions sexuelles perpétrés sur mineur en 2005. En 2008 il avait été condamné dans ce dossier à 15 ans de réclusion criminelle. L'affaire de l'enlèvement d'Alexandre n'a pas encore été jugée. Juliano Verbard, les Michel père et fils et quelques-uns de leurs complices sont toujours en détention prévention pour ces faits.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !