Évasion de Juliano Verbard :

Les ports sous surveillance


Publié / Actualisé
Les recherches de grande envergure menées par les forces de l'ordre à la recherche de Juliano Verbard dit Petit lys d'amour et de ses complices se poursuivent. Sans résultat pour le moment. Ce jeudi matin 30 avril 2009, les gendarmes ont effectué une nouvelle opération de sensibilisation sur à Sainte-Marie et notamment sur le port de plaisance. Juliano Verbard, fondateur de la secte C?ur douloureux et immaculé de Marie, son amant Fabrice Michel et le père ce dernier, Alexin Michel se sont enfuis de la prison de Domenjod (Saint-Denis-) le lundi matin 27 avril à bord d'un hélicoptère détourné. Toutes les pistes sont prises au sérieux par les enquêteurs y compris celle d'un départ des fugitifs hors de La Réunion.
Les recherches de grande envergure menées par les forces de l'ordre à la recherche de Juliano Verbard dit Petit lys d'amour et de ses complices se poursuivent. Sans résultat pour le moment. Ce jeudi matin 30 avril 2009, les gendarmes ont effectué une nouvelle opération de sensibilisation sur à Sainte-Marie et notamment sur le port de plaisance. Juliano Verbard, fondateur de la secte C?ur douloureux et immaculé de Marie, son amant Fabrice Michel et le père ce dernier, Alexin Michel se sont enfuis de la prison de Domenjod (Saint-Denis-) le lundi matin 27 avril à bord d'un hélicoptère détourné. Toutes les pistes sont prises au sérieux par les enquêteurs y compris celle d'un départ des fugitifs hors de La Réunion.
Deux gendarmes départementaux et trois de l'escadron de Strasbourg, ont sillonné le port de Sainte-Marie tôt dans la matinée de e jeudi pour sensibiliser les personnes à l'évasion de Juliano Verbard et deux de ses co-détenus le lundi 27 avril. Tandis qu'une autre équipe de militaires contrôlaient l'accès au port, les cinq gendarmes sont allés à la rencontre des pêcheurs et des plaisanciers. L'occasion pour eux de récupérer quelques informations ou signalements pouvant servir à l'enquête.

Parmi les personnes présentes sur le Port, Franck, un plaisancier bien connu sur Sainte-Marie. " Le jour où il y a eu l'évasion, il y a un bateau qui partait pour Madagascar mais c'était au port du Port ", a-t-il rappelé aux gendarmes. En effet, le plaisancier en était informé puisqu'il y a accompagné des amis qui partaient pour Tamatave. Le plaisancier y est resté une bonne heure "sans faire l'objet de contrôle particulier " a-t-il ajouté.

Les gendarmes présents ont prévu ce jeudi 30 avril de faire remonter cette information aux enquêteurs tout en étant persuadés qu'ils la détenaient déjà même s'ils n'ont pour l'instant officiellement pas communiqué là-dessus. En effet, Madagascar, Maurice, et l'Australie sont autant de pistes d'évasion pour les trois fugitifs.

En tout cas, l'arrivée des gendarmes sur le port n'est pas passé inaperçu ce jeudi 30 avril. Une présence nécessaire selon eux pour obliger Juliano Verbard et les deux autres anciens détenus à changer de planque. " Un gars comme Juliano Verbard, il faut l'arrêter. C'est un criminel et un violeur d'enfant. Si on le retrouve, on le ligote et on le bâillonne jusqu'à l'arrivée des gendarmes", lançait sous couvert d'anonymat un pêcheur de Sainte-Marie, une cigarette à la main.

Il est vrai que sur le Port de Sainte-Marie tout comme dans ces quartiers des hauts de l'île ratissés de long en large par les gendarmes depuis l'évasion, les cachettes sont nombreuses. Les interstices des blocs utilisés pour les brises vagues, les calles de bateau, les contenaires pourraient faire office de planques aux fugitifs. " On se connaît pratiquement tous ici. On sait tout ce qui s'y passe, il aura du mal à se cacher s'il vient là " affirme Jean, un patron pêcheur. Enfin excepté bien sûr, si Juliano Verbard bénéficie encore de complicités comme pour son évasion lundi. Des complices activement recherchés par les gendarmes.

Rappelons que Juliano Verbard avait orchestré le vendredi 3 août 2007 l'enlèvement au domicile de ses parents du jeune Alexandre, 12 ans au moment des faits. Il l'avait désigné comme son successeur à la tête de la secte "Coeur douloureux et immaculé de Marie". L'enfant avait été retrouvé et libéré le dimanche 5 août 2007 par les forces de l'ordre au Tampon. Juliano Verbard et ses disciples avaient quant à eux été arrêtés.



Cet enlèvement a été commis alors que Juliano Verbard était en cavale et recherché pour des faits de viols et agressions sexuelles perpétrés sur mineur en 2005. En 2008 il avait été condamné dans ce dossier à 15 ans de réclusion criminelle. L'affaire de l'enlèvement d'Alexandre n'a pas encore été jugée. Juliano Verbard, les Michel père et fils et quelques-uns de leurs complices sont toujours en détention préventive pour ces faits.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !