Evasion de Juliano Verbard :

Perquisition aux Camélias


Publié / Actualisé
Les gendarmes en charge de l'enquête sur l'évasion de Juliano Verbard, le "Petit Lys d'Amour", ont procédé ce lundi 4 mai 2009 à une perquisition au domicile d'une femme âgée situé Cité Ferdinand dans le quartier des Camélias à Saint-Denis. A partir de 14 heures, ils ont fouillé la case et auditionnée la vieille dame. Ils ont quitté les lieux à 19 heures 30 sans arrêter l'habitante de la villa. La personne perquisitionnée est connue dans le quartier puisqu'elle a l'habitude de réunir un groupe de prière de la secte de Juliano Verbard, C?ur douloureux et immaculé de Marie. L'enquête avance donc peu à peu une semaine après la spectaculaire évasion en hélicoptère du chef de la secte et de deux de ses co-détenus, son amant Fabrice Michel ainsi que son beau-père Alexin Michel de la prison de Domenjod (Saint-Denis).
Les gendarmes en charge de l'enquête sur l'évasion de Juliano Verbard, le "Petit Lys d'Amour", ont procédé ce lundi 4 mai 2009 à une perquisition au domicile d'une femme âgée situé Cité Ferdinand dans le quartier des Camélias à Saint-Denis. A partir de 14 heures, ils ont fouillé la case et auditionnée la vieille dame. Ils ont quitté les lieux à 19 heures 30 sans arrêter l'habitante de la villa. La personne perquisitionnée est connue dans le quartier puisqu'elle a l'habitude de réunir un groupe de prière de la secte de Juliano Verbard, C?ur douloureux et immaculé de Marie. L'enquête avance donc peu à peu une semaine après la spectaculaire évasion en hélicoptère du chef de la secte et de deux de ses co-détenus, son amant Fabrice Michel ainsi que son beau-père Alexin Michel de la prison de Domenjod (Saint-Denis).
D'après les témoins sur place, un fourgon de la gendarmerie est arrivé à 14 heures devant le logement de la vieille dame situé entre un immeuble en construction et une villa vide. "Des gendarmes cagoulés et armés ont alors escaladé son portail pour pénétrer dans l'habitation" qui est en partie cachée par d'imposants manguiers. Une fois à l'intérieur des lieux, les techniciens de l'identification criminelle ont commencé les perquisitions et ont auditionné la résidente de la villa. Tout au long de l'opération, c'était l'effervescence dans le quartier.

Selon les habitants du quartier, des pères et mères de famille qui souhaitent garder l'anonymat, "des groupes de prières de la secte C?ur douloureux et immaculé de Marie, se réunissent régulièrement au domicile de cette dame" ainsi que dans une autre maison située dans la même rue. "Les adeptes ne se sont jamais cachés et n'ont jamais posé de problème dans le quartier", affirment-ils.

En parallèle de ces perquisitions, les investigations se poursuivent partout dans l'île. Les gendarmes ont ratissé la commune de Salazie à la recherche d'éventuelles informations sur la planque des fugitifs.

Rappelons que Juliano Verbard avait orchestré le vendredi 3 août 2007 l'enlèvement au domicile de ses parents du jeune Alexandre, 12 ans au moment des faits. Il l'avait désigné comme son successeur à la tête de la secte "Coeur douloureux et immaculé de Marie". L'enfant avait été retrouvé et libéré le dimanche 5 août 2007 par les forces de l'ordre au Tampon. Juliano Verbard et ses disciples avaient quant à eux été arrêtés.


Cet enlèvement a été commis alors que Juliano Verbard était en cavale et recherché pour des faits de viols et agressions sexuelles perpétrés sur mineur en 2005. En 2008 il avait été condamné dans ce dossier à 15 ans de réclusion criminelle. L'affaire de l'enlèvement d'Alexandre n'a pas encore été jugée. Juliano Verbard, les Michel père et fils et quelques-uns de leurs complices sont toujours en détention préventive pour ces faits.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !