Évasion de Juliano Verbard :

Le quartier de la Convenance quadrillé


Publié / Actualisé
Un important dispositif de gendarmerie a été mobilisé dans la région de Sainte-Marie et plus particulièrement dans le quartier de la Convenance, ce mardi 5 mai 2009 dans le cadre de l'affaire Juliano Verbard. Les gendarmes ont bouclé le quartier sur la base de renseignements faisant état "d'allées et venues suspectes". Dès 8 heures 30, ils ont sillonné la région et ont organisé des battues dans des zones cannières fréquentées par les coureurs. Puis ils ont rendu visite aux habitants du quartier afin d'obtenir des renseignements sur d'éventuels mouvements suspects.
Un important dispositif de gendarmerie a été mobilisé dans la région de Sainte-Marie et plus particulièrement dans le quartier de la Convenance, ce mardi 5 mai 2009 dans le cadre de l'affaire Juliano Verbard. Les gendarmes ont bouclé le quartier sur la base de renseignements faisant état "d'allées et venues suspectes". Dès 8 heures 30, ils ont sillonné la région et ont organisé des battues dans des zones cannières fréquentées par les coureurs. Puis ils ont rendu visite aux habitants du quartier afin d'obtenir des renseignements sur d'éventuels mouvements suspects.
Cette mobilisation faite suite à la perquisition qui a eu lieu ce ludni 4 mai au domicile d'une vieille dame soupçonnée d'organiser des groupes de prières de la secte de Juliano Verbard, C?ur douloureux et immaculé de Marie. L'enquête suit donc son cours 8 jours après la spectaculaire évasion en hélicoptère du chef de la secte et de deux de ses co-détenus, son amant Fabrice Michel ainsi que son beau-père Alexin Michel de la prison de Domenjod (Saint-Denis).

Rappelons que Juliano Verbard avait orchestré le vendredi 3 août 2007 l'enlèvement au domicile de ses parents du jeune Alexandre, 12 ans au moment des faits. Il l'avait désigné comme son successeur à la tête de la secte "Coeur douloureux et immaculé de Marie". L'enfant avait été retrouvé et libéré le dimanche 5 août 2007 par les forces de l'ordre au Tampon. Juliano Verbard et ses disciples avaient quant à eux été arrêtés.




Cet enlèvement a été commis alors que Juliano Verbard était en cavale et recherché pour des faits de viols et agressions sexuelles perpétrés sur mineur en 2005. En 2008 il avait été condamné dans ce dossier à 15 ans de réclusion criminelle. L'affaire de l'enlèvement d'Alexandre n'a pas encore été jugée. Juliano Verbard, les Michel père et fils et quelques-uns de leurs complices sont toujours en détention préventive pour ces faits.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !