Évasion de Juliano Verbard :

Les gendarmes à Bagatelle


Publié / Actualisé
Toujours lancés à la recherche de Juliano Verbard et de ses complices, les gendarmes ont mené une nouvelle opération d'envergure ce mercredi matin 6 mai 2009 dans la zone de la décharge de Bagatelle Sainte-Suzanne. Un véhicule appartenant à l'un des membres de la secte C?ur douloureux et immaculé de Marie ayant été vu à plusieurs reprises sur les lieux ces dernières heures, les gendarmes ont bouclé le secteur et l'ont quadrillé.
Toujours lancés à la recherche de Juliano Verbard et de ses complices, les gendarmes ont mené une nouvelle opération d'envergure ce mercredi matin 6 mai 2009 dans la zone de la décharge de Bagatelle Sainte-Suzanne. Un véhicule appartenant à l'un des membres de la secte C?ur douloureux et immaculé de Marie ayant été vu à plusieurs reprises sur les lieux ces dernières heures, les gendarmes ont bouclé le secteur et l'ont quadrillé.
La piste est d'autant plus plausible qu'aux allées et venues suspectes de la voiture recherchée s'ajoute la présence de plusieurs grottes et donc d'autant de cachettes possibles.

Outre la fouille des grottes, les gendarmes ont procédé à une nouvelle sensibilisation des habitants du quartier. Une opération menée depuis plusieurs jours dans différents quartiers de l'île et notamment dans les hauts.

Rappelons que 5 personnes (3 femmes et 2 homes), toutes adeptes de la secte fondée par Juliano Verbard, sont déjà incarcérées. Elles sont mises en examen pour complicité enlèvement, séquestration et détention arbitraire d'otages commis en bande organisée.

Juliano Verbard, son amant Fabrice Michel et le père de ce dernier Alexin Michel, se sont évadés de la prison de Domenjod (Saint-Denis) le lundi 27 avril. Trois de leurs complices avaient détourné un hélicoptère. Sous la menace de leurs armes, ils ont ensuite obligé le pilote et le mécanicien à se poser dans la cour de la prison et à prendre en charge les trois détenus sous le regard médusé des gardiens de prison.

Juliano Verbard avait orchestré le vendredi 3 août 2007 l'enlèvement au domicile de ses parents du jeune Alexandre, 12 ans au moment des faits. Il l'avait désigné comme son successeur à la tête de la secte L'enfant avait été retrouvé et libéré le dimanche 5 août 2007 par les forces de l'ordre au Tampon. Juliano Verbard et ses disciples étaient incarcérés depuis.

L'enlèvement a été commis alors que Juliano Verbard était en cavale et recherché pour des faits de viols et agressions sexuelles perpétrés sur mineur en 2005. En 2008 il avait été condamné dans ce dossier à 15 ans de réclusion criminelle. L'affaire de l'enlèvement d'Alexandre n'a pas encore été jugée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !