Évolution de l'aéroport Roland Garros :

3 millions de passagers, 200 millions de travaux


Publié / Actualisé
L'aéroport Roland Garros pourrait accueillir 3 millions de passagers en 2025, soit deux fois plus qu'en 2008 a indiqué ce lundi 18 mai 2009 la chambre de commerce et d'industrie. Pour préparer cette échéance, la collectivité consulaire, concessionnaire de la structure aéroportuaire, lance un grand programme de développement de l'aéroport. Selon une première estimation, le montant total des futurs aménagements devrait s'élever à environ 200 millions d'euros. Des études seront lancées prochainement pour déterminer le coût exact des travaux.
L'aéroport Roland Garros pourrait accueillir 3 millions de passagers en 2025, soit deux fois plus qu'en 2008 a indiqué ce lundi 18 mai 2009 la chambre de commerce et d'industrie. Pour préparer cette échéance, la collectivité consulaire, concessionnaire de la structure aéroportuaire, lance un grand programme de développement de l'aéroport. Selon une première estimation, le montant total des futurs aménagements devrait s'élever à environ 200 millions d'euros. Des études seront lancées prochainement pour déterminer le coût exact des travaux.
Les premiers travaux d'aménagements seront effectués entre 2010 et 2015. Ils viseront à résorber la saturation de l'aérogare aux heures et périodes de pointe et à anticiper sur la mise en ligne d'avions de grande capacité, tel l'Airbus A 380, annoncés sur la ligne métropole - La Réunion.

Les pistes seront ainsi élargies par des accotements pour s'adapter à l'envergure des A 380. Pour accélérer le trafic et faciliter le dégagement des avions, le taxiway sera prolongé et 2 aires de stationnements supplémentaires seront créées.

L'aérogare passagers gagnera 3 000 m2 en s'étendant vers le Sud et 12 000 m2 en direction de l'Ouest. Cette extension rendra possible le traitement simultané 2 de très gros porteurs. De même, un cheminement piéton protégé reliera l'aéroport à la station du tram-train qui sera implantée au niveau des sorties actuelles du parking, Un passage souterrain ou un autopont pour les véhicules légers est envisagé aux croisements de la ligne ferroviaire et du trafic routier.

Le parking public sera agrandi et réorganisé pour offrir de nouvelles prestations, telles qu'un parking longue durée, le gardiennage nocturne des véhicules, etc. Le parking des voitures de location sera déplacé.

Entre 2015 et 2020, selon la chambre de commerce et d'industrie, le trafic de l'aéroport franchira le cap des deux millions de passagers. L'aérogare passagers sera est étendue en direction de l'Est et de nouveaux postes de stationnement seront créés. Un parking public sera aménagé sur deux niveaux et pourra accueillir 1 600 véhicules. Une nouvelle tour de contrôle sera par ailleurs construite dans le prolongement Est de l'aérogare. D'autres aménagements notamment l'implantation d'un nouvel opérateur de catering (service des plateaux repas et nettoyage des avions) sont prévus.

Toujours selon les prévisions de la CCIR, entre 2020-2025, le trafic pourrait franchir le seuil des trois millions de passagers contre 1,6 million de en 2008. Une nouvelle extension de l'aérogare passagers sera alors nécessaire. Elle prendra la forme d'une jetée avançant sur le front des installations, dans la partie Est de l'aérogare. Cette jetée sera dotée de trois pré-passerelles avançant vers les aires de stationnement. Six passerelles télescopiques permettront le contact avec les avions. La surface de l'aérogare couvrira alors 45 000 m2, contre 18 000 m2 en 2009. En fonction de l'évolution du trafic et afin d'accélérer les man?uvres des avions à l'arrivée, un nouveau taxiway pourra être créé entre la piste longue et les aires de stationnement.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !