Propreté à Saint-Denis :

Encore des efforts à faire


Publié / Actualisé
"Le bilan de l'opération coup de poing propreté est positif mais nous déplorons le manque de réflexe citoyen", ont insisté les représentants de la Ville de Saint-Denis lors d'une conférence de presse ce mardi 26 mai 2009. En effet, au début du mois de mai 2009, une série d'opérations avaient été lancées par la municipalité à savoir une campagne de dératisation ainsi que le nettoyage des dépôts sauvages et des épaves des voitures, le tout, sous le contrôle d'une "brigade verte".
"Le bilan de l'opération coup de poing propreté est positif mais nous déplorons le manque de réflexe citoyen", ont insisté les représentants de la Ville de Saint-Denis lors d'une conférence de presse ce mardi 26 mai 2009. En effet, au début du mois de mai 2009, une série d'opérations avaient été lancées par la municipalité à savoir une campagne de dératisation ainsi que le nettoyage des dépôts sauvages et des épaves des voitures, le tout, sous le contrôle d'une "brigade verte".
4568 kits de dératisation distribués, 923 tonnes d'encombrants ramassés et 78 épaves de voitures collectées, tels sont les chiffres clés de l'opération coup de poing propreté. Des chiffres jugés "satisfaisants" par les services de la mairie même si ils reconnaissent qu'il subsiste encore des zones à nettoyer. Ce premier bilan leur permet néanmoins d'être optimiste pour le début de l'opération "ville propre" qui commencera le 5 juin prochain dans les écoles.

Pour la Ville de Saint-Denis, ces bons chiffres sont à mettre sur le compte de l'action de la "brigade verte", un groupe d'agents de la Police Municipale affecté à la lutte pour le respect des règles communautaires concernant la collecte des déchets ménagers, la lutte contre les dépôts sauvages d'ordures sur le domaine public et la prévention des risques sanitaires. Pour ce faire, ces derniers peuvent engager la phase répressive par des rappels à l'ordre ou des amendes en cas récidive.

Désormais, les services de la mairie veulent aller plus loin en privilégiant le fleurissement de Saint-Denis. "Mais cela passe par la propreté de la ville", affirme un représentant de la Ville. Outre les actions déjà mises en place, la municipalité souhaite donc mettre en place une "grande concertation avec les différents services", à savoir la CINOR, les citoyens, les conseils de secteurs ou encore les associations. Les bailleurs sociaux sont également une cible privilégiée. En effet, ces derniers ne sensibilisent pas leurs locataires concernant le dépôt des ordures, ce que regrettent les représentants de la commune. "Ils ont un grand rôle à jouer et doivent donc faire preuve de responsabilité", expliquent-ils.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !