Santé :

Des assises pour combattre Alzheimer


Publié / Actualisé
Les assises régionales de la maladie d'Alzheimer ont été lancées par le préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni, et la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, ce jeudi 11 juin 2009. But de ces assises, faciliter localement la mise en ?uvre du plan Alzheimer. Dans le contexte de vieillissement de la population, cette maladie est devenue un véritable enjeu de société rendant nécessaire une réflexion et une organisation à la fois adaptée et optimale de la prise en charge des patients à La Réunion.
Les assises régionales de la maladie d'Alzheimer ont été lancées par le préfet de La Réunion, Pierre-Henry Maccioni, et la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, ce jeudi 11 juin 2009. But de ces assises, faciliter localement la mise en ?uvre du plan Alzheimer. Dans le contexte de vieillissement de la population, cette maladie est devenue un véritable enjeu de société rendant nécessaire une réflexion et une organisation à la fois adaptée et optimale de la prise en charge des patients à La Réunion.
Ces assises régionales s'inscrivent dans le plan national 2008/2012 qui place la maladie d'Alzheimer au rang de grande cause nationale afin que tous les moyens soient mobilisés tant dans la recherche médicale que dans l'accompagnement des malades et de leur famille. Ce plan se décompose en 3 axes majeurs : "améliorer la qualité de vie des malades et des aidants, connaître pour agir et se mobiliser pour un enjeu de société".

À La Réunion, on constate que 75% des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer vivent à domicile avec l'aide de leur entourage, un chiffre supérieur à celui de la métropole. Mais l'évolution de la société réunionnaise peut laisser penser que cette solidarité ira en diminuant dans les années à venir. C'est dans cette optique qu'un plan adapté a été élaboré au niveau local.

Dans le secteur sanitaire, ce plan a permis une amélioration du diagnostic avec l'installation de deux centres de consultation mémoires dans le Nord (auprès du CHD Félix Guyon) et dans le Sud (le Groupe Hospitalier Sud Réunion). Pour le secteur médio-social, de places supplémentaires ont été créées au sein des EHPAD. Par ailleurs, des initiatives sont organisées par des acteurs locaux, notamment l'association France Alzheimer Réunion. Leurs actions sont principalement destinées à l'information, à l'aide et la sensibilisation des familles.

La maladie d'Alzheimer est la première cause de démence sénile et de dépendance lourde. Elle est caractérisée par une détérioration durable et progressive des fonctions cognitives. L'aggravation de ces symptômes conduit à une perte d'autonomie et au décès qui a lieu, en général, 10 ans après que la maladie ait été diagnostiquée.

À La Réunion, 3 600 personnes seraient atteintes de la maladie d'Alzheimer. Ce nombre devrait être multiplié par 2 dans les 5 ans à venir avec le doublement du nombre de personnes âgées de plus de 60 ans et le triplement des plus de 75 ans d'ici 2020. 30% des plus de 85 ans sont touchés par cette maladie. Autre chiffre, 72% des malades sont des femmes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !