Santé publique - grippe A H1N1 :

Des médecins contre "la vaccination foraine"


Publié / Actualisé
À l'issue de son assemblée générale, l'union régionale des médecins libéraux de La Réunion (URML) se dit opposée à "une vaccination foraine de mase contre la grippe A H1N1". Elle annonce qu'elle ne suivra pas les recommandations nationales relayées par L'ensemble des DRASS et notamment celle de La Réunion". Nous publions ci-après le communiqué de l'URML.
À l'issue de son assemblée générale, l'union régionale des médecins libéraux de La Réunion (URML) se dit opposée à "une vaccination foraine de mase contre la grippe A H1N1". Elle annonce qu'elle ne suivra pas les recommandations nationales relayées par L'ensemble des DRASS et notamment celle de La Réunion". Nous publions ci-après le communiqué de l'URML.
Alors que la campagne de vaccination est sensée débuter à la fin-octobre, que l'épidémie est terminée et donc sans urgence, l'Union Régionale des Médecins Libéraux de La Réunion, qui regroupe les 1.200 médecins spécialistes et généralistes libéraux de l'île [annonce] qu'elle ne suivra pas les recommandations nationales relayées par L'ensemble des DRASS et notamment celle de la Réunion.

Elle demande aux professionnels de santé (et notamment aux étudiants en médecine et aux infirmières retraitées), de ne pas se porter aveuglément volontaires malgré les incitations financières ou éventuelles réquisitions ou pressions pour vacciner en masse dans les gymnases et les écoles, sans sélection des cas prioritaires, sans consentement éclairé des patients et sans aucune garantie d'innocuité de ce vaccin".

Les professionnels de santé de La Réunion, note le communiqué, "sont tout à fait prêts à assurer la vaccination des personnes à risque, mais uniquement selon le parcours de soin habituel c'est-à-dire des vaccins prescrits par les médecins, après sélection de leurs patients, en l'absence de contre-indication, avec une information des avantages et inconvénients éventuels, la délivrance dans les pharmacies et enfin la vaccination par des personnels habilités avec prise en charges des éventuels effets secondaires".

Des élus de l'URML de La Réunion
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !