Complémentaires santé :

Augmentation des cotisations des mutuelles en 2010


Publié / Actualisé
"Les Français devront mettre davantage la main à la poche pour s'offrir une complémentaire santé en 2010". Selon LePoint.fr, une hausse de 5% des cotisations des mutuelles est prévue en Métropole pour l'année à venir. Une hausse répercutée à La Réunion et variant de 4 à 8%. Mais "tout dépendra des contrats et des complémentaires santé", déclare Théodore Hoarau, président de la Mutualité de La Réunion.
"Les Français devront mettre davantage la main à la poche pour s'offrir une complémentaire santé en 2010". Selon LePoint.fr, une hausse de 5% des cotisations des mutuelles est prévue en Métropole pour l'année à venir. Une hausse répercutée à La Réunion et variant de 4 à 8%. Mais "tout dépendra des contrats et des complémentaires santé", déclare Théodore Hoarau, président de la Mutualité de La Réunion.
"Les complémentaires santé ne peuvent faire autrement qu'augmenter leurs prix, car elles supportent de plus en plus de charges", déplore Jean-Pierre Davant, président de la Mutualité française. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse: l'augmentation des dépenses de santé de l'ordre de 3% chaque année, la baisse de 15 à 35% du taux de remboursement d'une centaine de médicament, l'augmentation du forfait hospitalier et la taxe sur le chiffre d'affaires.

Calculée sur la base du total des cotisations perçues par les mutuelles, cette taxe pérenne est de 5,9% à La Réunion contre 3,4 % en Métropole. "Elle sert à financer en partie la CMU (couverture maladie universelle)" indique Théodore Hoarau. Son montant est répercutée sur les adhérents des complémentaires santé.

Autre élément qui pose problème : la grippe A. Outre le remboursement des vaccins, des consultations et des prescriptions, "on nous prélève une taxe supplémentaire de 0,94%. Pour une grande mutuelle tel que Muta santé, cela représente 300 000 euros pour 32 millions d'euros de cotisations", détaille Théodore Hoarau.

Cependant, toutes les complémentaires santé n'appliquent pas cette hausse. À la MAAF, aucune augmentation n'est à signaler pour la sixième année consécutive. "Nous ne sommes pas dans une politique commerciale", affirme la mutuelle.

Entre 2001 et 2009, toujours selon le Point.fr, les coûts directs de santé dans le budget des ménages, hors cotisations sociales à l'Assurance-maladie, ont augmenté en moyenne de 40 % à 50 %. Chiffres d'un Livre blanc sur l'avenir de l'Assurance-maladie publié fin novembre par le cabinet de conseil Jalma.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !