Visite présidentielle :

En attendant Nicolas Sarkozy


Publié / Actualisé
En provenance de Mayotte, Nicolas Sarkozy arrivera à La Réunion ce lundi 18 janvier 2010 vers 19 heures, soit avec une heure d'avance sur l'horaire initialement prévu. L'Airbus présidentiel se posera sur la piste de l'aéroport de Pierrefonds (Saint-Pierre). Lequel est placé sous haute surveillance depuis 14 heures. Plus de 200 policiers, gendarmes et maîtres-chiens sont mobilisés. Tout le site et ses recoins ont été soigneusement inspectés. Vers 17 heures, revêtues de tee-shirts bleus proclamant "bienvenue Monsieur le Président", des centaines de personnes ont été autorisées à s'installer sur le tarmac. Toutes ont été choisies par les élus UMP du Sud pour applaudir Nicolas Sarkozy.
En provenance de Mayotte, Nicolas Sarkozy arrivera à La Réunion ce lundi 18 janvier 2010 vers 19 heures, soit avec une heure d'avance sur l'horaire initialement prévu. L'Airbus présidentiel se posera sur la piste de l'aéroport de Pierrefonds (Saint-Pierre). Lequel est placé sous haute surveillance depuis 14 heures. Plus de 200 policiers, gendarmes et maîtres-chiens sont mobilisés. Tout le site et ses recoins ont été soigneusement inspectés. Vers 17 heures, revêtues de tee-shirts bleus proclamant "bienvenue Monsieur le Président", des centaines de personnes ont été autorisées à s'installer sur le tarmac. Toutes ont été choisies par les élus UMP du Sud pour applaudir Nicolas Sarkozy.
Selon le programme officiel, le Président de la République devrait rendre les honneurs aux drapeaux, saluer les officiels et la foule massée sur la piste avant de se diriger directement vers l'hôtel 4 étoiles de Petite-Île où il est logé. Aucun discours ni bain de foule n'est à priori prévu. Arrivé à son hôtel, le Président de la République recevra à dîner Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et président de l'UMP locale.

Nicolas Sarkozy, qui séjournera à La Réunion jusqu'à mardi soir, est accompagné de Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outremer et de Chantal Jouanno, Secrétaire d'État à l'Écologie.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !