Assemblée plénière du conseil régional :

Maison des civilisations, c'est fini


Publié / Actualisé
Didier Robert avait promis l'abandon du projet de Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise (MCUR) lors de son élection, le 21 mars 2010. C'est chose faite ce mercredi 21 avril. L'assemblée plénière du conseil régional a en effet voté l'arrêt du projet. Grâce à une décision modificative du budget, les 67 millions d'euros initialement alloué à ce projet sont réaffectés au "lancement d'un grand plan de relance régional, des actions nouvelles en matière d'éducation et une intervention forte en matière de continuité territoriale". Au total, une enveloppe de près de 72 millions d'euros sera débloquée. Les conseillers régionaux de l'Alliance et du parti socialiste ont voté contre cette décision modificative du budget.
Didier Robert avait promis l'abandon du projet de Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise (MCUR) lors de son élection, le 21 mars 2010. C'est chose faite ce mercredi 21 avril. L'assemblée plénière du conseil régional a en effet voté l'arrêt du projet. Grâce à une décision modificative du budget, les 67 millions d'euros initialement alloué à ce projet sont réaffectés au "lancement d'un grand plan de relance régional, des actions nouvelles en matière d'éducation et une intervention forte en matière de continuité territoriale". Au total, une enveloppe de près de 72 millions d'euros sera débloquée. Les conseillers régionaux de l'Alliance et du parti socialiste ont voté contre cette décision modificative du budget.
Pour les élus de l'Alliance, la décision de mettre fin à la Maison des civilisations traduit "la volonté de la majorité de ne plus soutenir les équipements culturels à La Réunion". "Vous assenez un coup de massue à la culture en supprimant les crédits affectés à ce secteur et en reportant ces financements sur des projets qui n'ont rien à voir avec le patrimoine et la culture", lance Aline Mulin Hoarau, conseillère régionale de l'Alliance. "Vous mettez fin, et je me demande pourquoi, à un projet qui allait briser l'histoire du silence, un projet qui a pour objectif de valoriser notre notre histoire" ajoute-t-elle.

"La MCUR était irréalisable pour des problèmes financiers", répond Fabienne Couapel-Sauret conseillère régionale de la majorité. Didier Robert affirme quant à lui "comprendre la douleur de ceux qui ont soutenu et travaillé sur ce projet". Mais dit-il "je ne souhaite pas que notre culture soit enfermée dans un musée. Je préfère un meilleur accompagnement de certains acteurs culturels et la revalorisation de certains sites qui font la fierté de La Réunion", complète t-il. Michel Vergoz, élu socialiste, s'est pour sa part inquiété du devenir des 27 millions d'euros que l'Europe et l'État avaient prévu de verser pour la réalisation de la MCUR. "Il ne faudrait pas que ces crédits soient perdus pour La Réunion" a noté, en substance, le conseiller régional d'opposition.

Selon la décision modificative du budget, 40 des 67 millions d'euros initialement prévus pour la MCUR sont maintenant alloués au lancement d'un programme de construction et de rénovation d'équipements culturels et sportifs dans les 24 communes. Les élus de l'opposition se sont interrogés sur l'absence de précision concernant les projets visés par ces investissements.

Pour Jean-Jacques Vlody, conseiller régional PS, Didier Robert fait preuve de "beaucoup de précipitations". L'élu socialiste rappelle que "les communes connaissent des difficultés de financement". "Comment vont-elles cofinancer vos projets alors qu'elles n'ont plus d'argent", se demande-t-il. Didier Robert rétorque : "J'ai fais le choix de convoquer cette assemblée plénière un mois après mon élection. Je ne me suis pas précipité. Les modalités de mise en ?uvre de cette mesure devront être précisées et nous développerons ce projet durant les prochains mois". Rappelons qu'à terme, l'enveloppe affectée à ce programme de construction d'équipements sportifs et culturels devrait s'élever à 300 millions d'euros. C'est du moins l'engagement pris par le président de Région lors de la campagne électorale. 


Concernant les fonds alloués à l'éducation, Béatrice Leperlier, élue de l'Alliance, estime que "la mise en place d'un prêt à taux zéro n'est pas une bonne solution dans un contexte de crise économique". Quant à l'attribution d'un ordinateur à tous les étudiants de seconde, Maya Cesari de l'Alliance note qu'il "faut vérifier si ce n'est pas juste un effet d'annonce mais une vraie démarche de fond". La conseillère régionale proposer aussi que, conformément aux engagements de campagne" de Didier Robert, l'ensemble des lycéens soit équipé d'un ordinateur et pas seulement les élèves de seconde. Selon la décision modificative 9 millions d'euros financeront l'achat de ces ordinateurs.

Après plus de 3 heures de débats durant lesquels élus de la majorité, de l'Alliance et du PS ont tour à tour pris la parole, le projet de décision modificative du budget a été finalement adopté. Les élus de droite ont voté pour tandis que ceux de l'Alliance et du Parti socialiste ont voté contre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)