Education - Visite ministérielle :

Rentrée sous l'?il de Luc Chatel


Publié / Actualisé
Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, est arrivé à La Réunion ce jeudi 19 août 2010, jour de rentrée scolaire pour plus de 220 000 jeunes Réunionnais. Il s'est rendu ce matin à l'école primaire de Terrain Elisa, à Sainte-Marie, pour rencontrer les 180 marmailles de cet établissement, de la petite section au CM2. A cette occasion, il a fait le point sur les principales nouveautés de cette rentrée. C'est la première fois qu'un ministre de l'Éducation nationale assiste à une rentrée scolaire dans un département d'Outre-mer.
Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, est arrivé à La Réunion ce jeudi 19 août 2010, jour de rentrée scolaire pour plus de 220 000 jeunes Réunionnais. Il s'est rendu ce matin à l'école primaire de Terrain Elisa, à Sainte-Marie, pour rencontrer les 180 marmailles de cet établissement, de la petite section au CM2. A cette occasion, il a fait le point sur les principales nouveautés de cette rentrée. C'est la première fois qu'un ministre de l'Éducation nationale assiste à une rentrée scolaire dans un département d'Outre-mer.
"Je suis venu à La Réunion parce que c'est la première académie à faire sa rentrée", a souligné Luc Chatel. Une rentrée marquée par "la mise en vigueur de grands chantiers", signale le ministre de l'Education nationale. Il s'agit notamment de la généralisation de l'accompagnement éducatif dans l'ensemble des écoles. Il s'agit d'un dispositif proposé aux parents d'élèves pour que leurs enfants puissent bénéficier de soutien scolaire ou d'activités culturelle ou sportive (2 heures par semaine). Cette mesure est généralisée à l'ensemble des établissements scolaires à compter de cette rentrée.

Luc Chatel a rappelé son attachement à la politique d'insertion des enfants handicapés à l'école. Une politique qui se concrétise par la création de 5 nouvelles unités pédagogiques d'intégration à La Réunion pour cette rentrée scolaire. Ce qui porte à 46 le nombre total de ce type de structure.

Le membre du gouvernement a aussi mis l'accent sur "le combat contre l'illettrisme", "un fléau qui persiste". Il a indiqué qu'un plan illettrisme a été adopté à la fin du mois de mars 2010. Il prévoit de s'attaquer à ce problème "dès la maternelle et le cours préparatoire". Cela passe notamment par "un retour aux fondamentaux", à savoir l'apprentissage des mots à travers la récitation, le par c?ur et l'étude du vocabulaire.

Concernant la problématique de l'affectation des enseignants et des enseignants stagiaires en métropole, Luc Chatel a expliqué que "le concours du second degré est un concours national" et que "l'affectation se fait en fonction des besoins". Ainsi, pour cette rentrée scolaire, sur les 186 personnes qui ont réussi le concours, 136 ont été affectées à La Réunion, soit 73% des lauréats. "C'est un chiffre nettement supérieur à la moyenne des académies du pays", lance le ministre de l'Education nationale.

Après sa visite à l'école primaire Terrain Elisa, le membre du gouvernement a pris la direction du lycée Roland Garros, au Tampon où l'Union nationale lycéenne a prévu de manifester pour montrer son opposition à la réforme des lycées. Il se rendra cet après-midi au collège Mahé de Labourdonnais, à Saint-Denis où il rencontrera des professionnels sur le thème du travail en réseau. Par ailleurs, plusieurs délégations seront reçues au Rectorat par un conseiller du ministre tout au long de la journée. Ce sont notamment des représentants de la FCPE, de la Peep, de l'Unef, de la FSU, de l'Unsa, du Snalc, du collectif "Non au racisme ! Respekt a nou !" et enfin des représentants des enseignants stagiaires.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !