Saint-Louis - Information Radio Réunion (actualisé) :

Le préfet dément vouloir révoquer Claude Hoarau


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié par la préfecture ce mardi 17 septembre 2010 en milieu de journée, le préfet de la Réunion, Michel Lalande, "dément catégoriquement avoir engagé à ce jour une procédure de révocation ou de suspension à l'égard du maire de la commune de Saint-Louis". Ce communiqué fait suite à l'information diffusée ce vendredi matin 17 septembre 2010 par Radio Réunion, annonçant que le préfet de La Réunion, Michel Lalande aurait bien engagé une procédure de révocation à l'encontre du maire de Saint-Louis. La station du Barachois affirme que la demande de révocation a été envoyée au ministère de l'Intérieur il y a deux semaines. C'est la gestion jugée mauvaise des finances de la commune saint-louisienne qui serait à l'origine de cette procédure disciplinaire exceptionnelle.
Dans un communiqué publié par la préfecture ce mardi 17 septembre 2010 en milieu de journée, le préfet de la Réunion, Michel Lalande, "dément catégoriquement avoir engagé à ce jour une procédure de révocation ou de suspension à l'égard du maire de la commune de Saint-Louis". Ce communiqué fait suite à l'information diffusée ce vendredi matin 17 septembre 2010 par Radio Réunion, annonçant que le préfet de La Réunion, Michel Lalande aurait bien engagé une procédure de révocation à l'encontre du maire de Saint-Louis. La station du Barachois affirme que la demande de révocation a été envoyée au ministère de l'Intérieur il y a deux semaines. C'est la gestion jugée mauvaise des finances de la commune saint-louisienne qui serait à l'origine de cette procédure disciplinaire exceptionnelle.
Au 31 décembre 2009 le déficit de Saint-Louis s'élèvait à 21 223 597,08 euros Dans l'entourage de Claude Hoarau on se dit "très surpris par cette information". "Nous n'avons jamais été informé du lancement de cette procédure" affirme un proche du maire saint-louisien. "Nous avons allons d'abord nous informer et ensuite décider de la suite à donner à cette affaire" ajoute-t-il. Toujours selon Radio Réunion, une partie des adjoints membres de la majorité municipale seraient prêts "à lâcher Claude Hoarau".

Le 30 juillet dernier, le préfet avait déjà procédé au règlement d'office du budget primitif de la commune de Saint-Louis. "Cet arrêté a été pris suivant les avis de la chambre régionale des comptes de La Réunion des 20 et 27 juillet 2010, après avoir constaté que le budget primitif 2010 de la commune de Saint-Louis a été voté en déséquilibre et que la commune n'a pas adopté les mesures suffisantes visant à rétablir l'équilibre budgétaire à terme" expliquait alors la préfecture.



"En particulier, la commune n'a pas suivi les mesures préconisées dans l'avis de la
chambre régionale des comptes du 2 juillet 2009 et reprises dans l'arrêté préfectoral du 13 août 2009. C'est ainsi que le déficit cumulé de fonctionnement de - 9 474 337, 83 euros prévu pour l'exercice 2009 s'est accru pour finalement s'établir à - 21 223 597, 08 euros au 31 décembre 2009" soulignait encore la préfecture.



Dans la lettre de notification de l'arrêté de règlement d'office du 30 juillet 2010, Michel Lalande avait demandé à Claude Hoarau d'observer la plus grande rigueur dans la gestion des finances locales.

Il annonçait que "le secrétaire général de la préfecture, le sous-préfet de Saint-Pierre et le trésorier payeur général assisteront le maire de Saint-Louis dans l'exécution de l'arrêté". Le préfet avait aussi prolongé d'une année le plan de redressement portant initialement sur la période 2010-2012, soit jusqu'en 2013, "compte tenu de l'aggravation du déséquilibre insusceptible d'être résorbé en un seul exercice".

Un comité de suivi des comptes se tiendra le 29 septembre 2010 à 10h30 à la sous-préfecture de Saint-Pierre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !