Incendie sur la route du volcan :

120 hectares ont brûlé


Publié / Actualisé
L'incendie se poursuit ce dimanche 14 novembre 2010 sur la route forestière du volcan où 120 hectares de végétation ont brûlé depuis samedi. 2 foyers restent actifs. Il s'agit de celui du Piton Textor et celui du Piton Caille. 100 pompiers sont mobilisés, aidés par des agents de l'Office nationale des forêts et 3 hélicoptères bombardiers d'eau. La route du volcan est pour l'heure interdite à la circulation. Une enquête a été ouverte. La piste criminelle est privilégiée.
L'incendie se poursuit ce dimanche 14 novembre 2010 sur la route forestière du volcan où 120 hectares de végétation ont brûlé depuis samedi. 2 foyers restent actifs. Il s'agit de celui du Piton Textor et celui du Piton Caille. 100 pompiers sont mobilisés, aidés par des agents de l'Office nationale des forêts et 3 hélicoptères bombardiers d'eau. La route du volcan est pour l'heure interdite à la circulation. Une enquête a été ouverte. La piste criminelle est privilégiée.

Du côté du Parc National, c'est une nouvelle fois l'inquiétude après l'incendie qui a ravagé plus de 700 hectares au Maïdo. En effet, la zone d'incendie, à la Plaine des Cafres, est composée à 90% de plantes endémiques. Et le Parc National craint que le feu ne descende vers la Rivière des Remparts. "Ce serait une catastrophe écologique", souligne Christophe Caumes, guide et moniteur à la Plaine des Cafres et au volcan. "Le secteur des Remparts abrite des espèces rares et protégées, voire inconnues", indique t-il. Des espèces qui, si elles brûlent, pourraient être remplacées par des espèces exotiques envahissantes, comme l'ajonc d'Europe, une plante "pyrophile" (qui se nourrit de feu et de chaleur pour se développer).

Pour rappel, 6 foyers d'incendie se sont déclarés du côté de la Plaine des Cafres ce samedi 13 novembre au matin. 4 ont été maîtrisés dans la journée, notamment un menaçant le lotissement des Topazes où les habitations ont été évacuées pendant plus de 2 heures.

Mounice Najafaly pour

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !