Bilan de l'opération "routes bleues" :

Excès de vitesse en hausse


Publié / Actualisé
La préfecture a publié ce lundi 6 décembre 2010 le bilan de l'opération "routes bleues" qui a été menée du 3 décembre à 18 heures au 5 décembre à 18 heures. Au total, 13 500 véhicules, dont 790 deux roues ont été contrôlés par 607 hommes, policiers et gendarmes, sur 159 points répartis sur l'ensemble de l'île. La conduite des 2 roues motorisées, l'alcoolémie, les excès de vitesse et les infractions graves de comportement tels que l'utilisation interdite du GSM au volant étaient les axes de contrôles principaux retenus. Le principal point noir de ce week-end est la hausse importante des excès de vitesse.
La préfecture a publié ce lundi 6 décembre 2010 le bilan de l'opération "routes bleues" qui a été menée du 3 décembre à 18 heures au 5 décembre à 18 heures. Au total, 13 500 véhicules, dont 790 deux roues ont été contrôlés par 607 hommes, policiers et gendarmes, sur 159 points répartis sur l'ensemble de l'île. La conduite des 2 roues motorisées, l'alcoolémie, les excès de vitesse et les infractions graves de comportement tels que l'utilisation interdite du GSM au volant étaient les axes de contrôles principaux retenus. Le principal point noir de ce week-end est la hausse importante des excès de vitesse.
"Tous types de véhicules confondus, il a été relevé un nombre très important d'infractions à la vitesse, (3 fois plus qu'à la précédente opération). Il en est de même pour le non respect des feux rouges, des stops et des priorités (+78 %)", indiquent les services de la préfecture. Autre point noir, "l'utilisation du téléphone portable au volant semble se banaliser alors qu'il représente un danger important par la perte d'attention du conducteur, multipliant les risques d'accidents".

La préfecture constate aussi "que le bouclage de la ceinture de sécurité, pourtant mesure ancienne de sécurité routière, n'est toujours pas respectée par de nombreux automobilistes".

En ce qui concerne la conduite des 2 roues motorisés, "on constate avec satisfaction que les motards et surtout les cyclomotoristes portent plus volontiers leur casque (-42% d'infractions). Autre satisfaction, il n'a pas été constaté de défaut de Brevet de Sécurité Routière", peut-on lire dans le communiqué.

"Les chiffres les plus encourageants, s'ils devaient être confirmés dans les jours à venir, concernent l'alcool, car les infractions constatées sont en baisse de 42% par rapport à l'opération de septembre 2010", précise le communiqué. Le nombre de conducteurs conduisant sans permis de conduire et sans assurance est également en "très forte diminution" par rapport à l'opération de septembre dernier

La préfecture note toutefois que "le nombre d'infractions relevées par rapport au nombre de contrôles effectués, soit 16%, est toujours en hausse, (moyenne des opérations 2008 : 12%, moyenne des opérations 2009 : 14%). Ces chiffres ne nous permettent pas de percevoir une réelle prise en compte de la sécurité dans les comportements des conducteurs".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !