Éducation nationale - Manifestation au Tampon :

Plus de 200 lycéens dans la rue


Publié / Actualisé
Environ deux cents lycéens mais aussi des représentants syndicaux et des élus de gauche ont manifesté ce lundi matin 21 février 2011 dans les rues du Tampon. Le rassemblement avait un double objectif : manifester une nouvelle fois contre les suppressions de postes programmées à la rentrée dans l'Education nationale à La Réunion mais surtout protester contre le placement en garde à vue de trois responsables syndicaux lycéens la semaine dernière.
Environ deux cents lycéens mais aussi des représentants syndicaux et des élus de gauche ont manifesté ce lundi matin 21 février 2011 dans les rues du Tampon. Le rassemblement avait un double objectif : manifester une nouvelle fois contre les suppressions de postes programmées à la rentrée dans l'Education nationale à La Réunion mais surtout protester contre le placement en garde à vue de trois responsables syndicaux lycéens la semaine dernière.
Parti du lycée Roland-Garros le cortège s'est rendu devant la brigade de gendarmerie du Tampon. Là même où, jeudi dernier, le responsable fédéral de l'UNL (Union nationale lycéenne) Alexis Chaussalet, Sami Djemili et Christophe Hill avaient été interrogés toute la matinée dans le cadre d'une enquête pour entrave à la circulation et outrage à agents en marge d'une première manifestation qui s'était déroulée mardi dernier toujours aux abords du lycée Roland-Garros.

Les manifestants demandent l'arrêt des poursuites contre les trois lycéens. Une délégation s'est rendue en fin de matinée à la sous-préfecture de Saint-Pierre pour déposer une motion et une pétition dans ce sens.

Rappelons que l'intersyndicale de l'Éduction nationale appelle à deux nouvelles manifestations, l'une à Saint-Denis et l'autre au Tampon, ce vendredi 25 février.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !