Santé :

Le buflomédil retiré du marché


Publié / Actualisé
La vente de 18 médicaments à base de buflomédil a été suspendue ce jeudi 17 févier à la demande de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cette molécule, mise sur le marché en 1974, est utilisée pour le traitement de certaines artériopathies des membres inférieurs. Ce retrait a été décidé suite à une réévaluation du rapport bénéfique/risque du principe actif. Les études ont démontré "une faible efficacité" du vasodilatateur par rapport aux effets indésirables qui sont jugés "graves", notamment sur le plan cardiaque et neurologique. Cette suspension s'accompagne d'un rappel des produits actuellement en vente en officine.
La vente de 18 médicaments à base de buflomédil a été suspendue ce jeudi 17 févier à la demande de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cette molécule, mise sur le marché en 1974, est utilisée pour le traitement de certaines artériopathies des membres inférieurs. Ce retrait a été décidé suite à une réévaluation du rapport bénéfique/risque du principe actif. Les études ont démontré "une faible efficacité" du vasodilatateur par rapport aux effets indésirables qui sont jugés "graves", notamment sur le plan cardiaque et neurologique. Cette suspension s'accompagne d'un rappel des produits actuellement en vente en officine.
A La Réunion, plus de 13 500 boîtes ont été écoulées en 2010. Impossible d'avoir le chiffre exact du nombre de patients concernés par ce retrait mais selon les spécialistes, ce médicament concernerait environ 600 patients "sur la base d'un dosage de 300 mg par jour". Dans sa lettre adressée aux professionnels de santé, l'Afssaps recommande aux patients qui ont consommé ce médicament de consulter leur médecin "sans urgence" afin qu'un produit alternatif leur soit proposé.

Le Fonzylane, un vasodilatateur à base de buflomédil, faisait partie de la liste des 77 médicaments "sous surveillance" de l'Afssaps. Cette liste a été diffusée le 31 janvier dernier suite au scandale du Mediator. Parmi ces médicaments, on retrouve notamment le Di-Antalvic, le Champix, le Rivotril ou encore le Propofan.

La liste peut-être retrouvée sur le site de l'Afssaps : http://www.afssaps.fr

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !