Gilbert Annette (PS) et l'affaire Dominique Strauss-Khan :

"Ne pas oublier la présomption d'innocence"


Publié / Actualisé
La fédération du parti socialiste de La Réunion a réagi ce lundi soir 16 mai 2011 à l'arrestation et à la mise en détention provisoire de Dominique Strauss-Khan à New-York aux Etats-Unis. Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS, note qu'il ne faut pas oublier "le principe de présomption d'innocence", mais estime que "cette affaire est de nature à hypothéquer fortement" la décision de DSK "de se présenter aux primaires pour la présidentielle". Nous publions ci-après le communiqué de Gilbert Annette
La fédération du parti socialiste de La Réunion a réagi ce lundi soir 16 mai 2011 à l'arrestation et à la mise en détention provisoire de Dominique Strauss-Khan à New-York aux Etats-Unis. Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS, note qu'il ne faut pas oublier "le principe de présomption d'innocence", mais estime que "cette affaire est de nature à hypothéquer fortement" la décision de DSK "de se présenter aux primaires pour la présidentielle". Nous publions ci-après le communiqué de Gilbert Annette
"Dominique Strauss-Khan a été arrêté le samedi 14 mai à New-York aux Etats-Unis.

Suite aux dernières informations officielles émanant des autorités judiciaires new-yorkaises, avec mise en détention provisoire, les charges graves retenues contre lui aujourd'hui ne doivent pas nous faire oublier le principe de présomption d'innocence.

Cette affaire est malgré tout de nature à hypothéquer fortement sa décision de se présenter aux primaires socialistes pour la présidentielle de 2012.

Le parti socialiste, fort de son projet pour le changement et de ses propositions pour l'Outre-mer, doit aujourd'hui poursuivre son travail, dans l'unité et la responsabilité, afin de porter l'espoir d'une alternance lors des prochaines échéances nationales, notamment ici à la Réunion".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !