Entre-Deux :

Un établissement pour héberger les personnes âgées


Publié / Actualisé
Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) a été inauguré par Nassimah Dindar, présidente du conseil général ce mardi 14 juin 2011. La structure, gérée par la fondation du Père Favron, pourra accueillir 80 personnes. L'établissement complète les EHPAD de la Ravine Blanche et de Bois d'Olives à Saint-Pierre qui peuvent héberger chacun 90 personnes. Un investissement de 12, 8 millions d'euros a été nécessaire pour la construction et l'équipement du nouvel EHPAD.
Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) a été inauguré par Nassimah Dindar, présidente du conseil général ce mardi 14 juin 2011. La structure, gérée par la fondation du Père Favron, pourra accueillir 80 personnes. L'établissement complète les EHPAD de la Ravine Blanche et de Bois d'Olives à Saint-Pierre qui peuvent héberger chacun 90 personnes. Un investissement de 12, 8 millions d'euros a été nécessaire pour la construction et l'équipement du nouvel EHPAD.
Les 80 places de la nouvelle structure sont réparties entre plusieurs unités. Deux d'entre-elles de 12 lits chacune sont réservées aux personnes atteintes de la maladie Alzheimer. Trois unités de 18 places chacune sont dédiées à l'hébergement personnes atteintes d'immobilisation chronique ou grabataires. Un lit d'accueil temporaire et un lit d'accueil d'urgence complète l'ensemble. L'établissement s'étend sur une surface totale de 6 340 m2.

En inaugurant l'établissement, Nassimah Dindar a souligné la nécessité d'?uvrer à un renforcement de l'accueil et de la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Car "si la population réunionnaise est plus jeune que celle de Métropole, le vieillissement y est aussi plus rapide, la dépendance plus forte, plus précoce" a noté la présidente du conseil général.

À La Réunion, le nombre de personnes de plus de 60 ans devrait doubler pour atteindre 225 000 en 2020. Alors qu'entre 13 700 et 15 000 personnes sont dépendantes en 2010, les projections en prévoient 32 000 en 2030. Le taux de croissance annuel de la dépendance est de 4% dans l'île (il avoisine 1% en métropole). Le taux de prévalence des incapacités pour les 50-59 ans de La Réunion est d'un niveau équivalent à celui des 70-79 ans en Métropole. Enfin, la part de la population couverte par l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) est de 3 points supérieure à la moyenne nationale.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !