MENU

Un surfeur attaqué par un requin :

Évacuation des plages de Boucan à Roches noires


Posté par
Un jeune surfeur a été attaqué par un requin à Saint-Gilles-les-Bains ce mercredi 6 juillet 2011. Selon les premières informations, le jeune homme âgé d'une quinzaine d'années serait traumatisé mais n'aurait pas été blessé gravement. Par mesure de sécurité, toutes les plages comprises dans la zone allant de Boucan Canot à Roches noires ont été évacuées.
Un jeune surfeur a été attaqué par un requin à Saint-Gilles-les-Bains ce mercredi 6 juillet 2011. Selon les premières informations, le jeune homme âgé d'une quinzaine d'années serait traumatisé mais n'aurait pas été blessé gravement. Par mesure de sécurité, toutes les plages comprises dans la zone allant de Boucan Canot à Roches noires ont été évacuées.
L'attaque a eu lieu vers 15 heures 15 alors que le jeune homme surfait à une centaine de mètres au large de la plage des Roches Noires. Selon les premières informations, le requin lui aurait arraché une partie de sa planche, mais le jeune homme ne souffrirait que de quelques égratignures.

L'alerte a été immédiatement donnée. Les maitres-nageurs ont procédé à l'évacuation de toutes les plages dans une zone allant de Boucan canot à Roches noires. "Ils sont passés avec des mégaphones pour nous dire de sortir de l'eau car les requins étaient peut-être dans la zone", raconte une jeune femme qui se trouvait sur la plage des Brisants.

La commune de Saint-Paul a décidé d'interdire la baignade et toutes les activités nautiques entre Boucan canot et Roches noires jusqu'à nouvel ordre. La municipalité avait déjà pris une décision similaire à la suite de la mort d'un bodyboardeur tué par un requin le mercredi 15 juin au large de Ti Boucan. Ce drame s'était produit à la tombée de la nuit après une période de fortes pluies ayant entraîné une pollution des eaux. Autant de conditions augmentant le risque d'attaques de squales. Ce mercredi l'attaque a eu lieu en plein jour, mais selon certains témoignages, les eaux étaient troubles. D'autres témoins affirment avoir vu des silhouettes de squales et des ailerons non loin des zones de baignade depuis ce mardi. À noter que le drapeau rouge était hissé sur ces plages depuis le début de matinée de mercredi, mais cette interdiction de baignade ne s'applique légalement pas aux surfeurs.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !