MENU

Littoral ouest - Cap la Houssaye (mis à jour à 16 heures 17) :

Un kayakiste attaqué par un requin


Posté par
Un kayakiste a été attaqué par un requin au large du Cap la Houssaye (Saint-Paul), ce mercredi 5 octobre aux alentours de 10h15. Il n'a pas été blessé. Il a été secouru par l'Explorer, le bateau de l'Aquarium de La Réunion. Son kayak a été fortement endommagé. En début d'après-midi, la mairie de Saint-Paul a pris un arrêté interdisant la baignade et la pratique du nautisme avec engins de plage et engins non immatriculés (surf, morey, planches à voile etc) dans la zone allant "de la pointe du Boucan Canot à l'exutoire de la rivière des Galets"
Un kayakiste a été attaqué par un requin au large du Cap la Houssaye (Saint-Paul), ce mercredi 5 octobre aux alentours de 10h15. Il n'a pas été blessé. Il a été secouru par l'Explorer, le bateau de l'Aquarium de La Réunion. Son kayak a été fortement endommagé. En début d'après-midi, la mairie de Saint-Paul a pris un arrêté interdisant la baignade et la pratique du nautisme avec engins de plage et engins non immatriculés (surf, morey, planches à voile etc) dans la zone allant "de la pointe du Boucan Canot à l'exutoire de la rivière des Galets"
L'attaque s'est produite entre 10 heures et 10 heures 15, ce mercredi alors que le kayakiste était parti s'entraîner au large du Cap La Houssaye. L'homme a été surpris par un requin tigre. Très choqué, l'homme a témoigné sur les ondes de Réunion Première, "s'être protégé par réflexe en tapant sur le squale" avec sa pagaie. Un réflexe salutaire qui lui a permis d'éviter le pire. L'animal s'est acharné sur l'embarcation, l'endommageant fortement. Le kayakiste a réussi à éloigner l'animal mais, déséquilibré, il est tombé à l'eau. Le squale n'est pas revenu l'attaquer.

"Alerté par les cris, l'Explorer, bateau de l'Aquarium de La Réunion, qui se trouvait à proximité, a pu récupérer la victime", indique le CROSS Réunion. Le kayakiste a ensuite été débarqué au centre nautique de Saint-Paul.

Il s'agit de la cinquième attaque de requin de l'année. Le lundi 19 septembre, Mathieu Schiller, ancien champion de La Réunion de bodyboard décédait suite à l'attaque d'un squale alors qu'il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot. Le mercredi 6 juillet, c'est un jeune surfeur qui avait été attaqué à Saint-Gilles-les-Bains. Sain et sauf, une partie de sa planche avait été arrachée. Le mercredi 15 juin, un bodyboardeur avait été tué au large de Ti Boucan. Ce drame s'était produit à la tombée de la nuit après une période de fortes pluies ayant entraîné une pollution des eaux.
 Le 19 février un touriste, arrivé le jour même à La Réunion, avait été attaqué par un squale au large de Grand Fond. Le vacancier avait eu la vie sauve mais avait eu la jambe sectionnée. Les faits s'étaient produits à la tombée de la nuit dans une eau trouble.

Avant cette dramatique série, il n'y avait plus eu d'attaque de requin depuis celle d'un surfeur le 27 mars 2010 sur le spot du Butor à Saint-Benoît. L'homme s'en était sorti avec quelques égratignures et une planche déchiquetée. 31 attaques de squales ont été recensées à La Réunion depuis 1980. 13 ont été mortelles.

L'attaque de ce mercredi au Cap la Houssaye va sans doute renforcer la polémique autour du risque requins. Une réunion en présence des représentants de la préfecture et de la mairie de Saint-Paul se tiendra cet après-midi afin de discuter de la signalétique et du système de prévention à mettre en place face à la menace des squales. Le drapeau spécifique à "alerte requins" devrait notamment être présenté.


À noter que la flamme rouge flotte sur les plages de Boucan Canot et des Roches Noires jusque, au moins la fin de cette semaine. La décision a été prise ce lundi 3 octobre, après qu'un requin de 3 mètres 50 ait été aperçu à 300 mètres de la plage des Roches Noires. La mairie de Saint-Paul vient donc de renforcer ces mesures en interdisant la baignade et toutes les activités nautiques de la pointe du Boucan Canot à l'exutoire de la rivière des Galets.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !