Littoral saint-paulois :

Les activités nautiques de nouveau autorisées


Publié / Actualisé
Depuis le 5 octobre 2011, jour où un kayakiste s'était fait chargé par un requin au large du Cap la Houssaye, la municipalité de Saint-Paul avait pris un arrêté interdisant la baignade et le nautisme avec engins de plage et engins non immatriculés dans la zone entre la pointe de Boucan Canot et l'exutoire de la Rivière des Galets. Ce jeudi 5 janvier 2012, la mairie a annoncé l'abrogation de cet arrêté municipal. Les activités pratiquées en mer (surf, morey, paddle, planche à voile...) sont donc de nouveau autorisées dans le secteur. Cependant, en dehors des heures de surveillance et de la zone autorisée de baignade, ces activités se pratiqueront "aux risques et périls des usagers de la mer", souligne Emmanuel Séraphin, adjoint à la mairie de Saint-Paul. Si les activités nautiques sont de nouveau autorisées de la pointe de Boucan Canot à l'exutoire de la Rivière des Galets, elles restent interdites au large des plages de Boucan Canot et de Roches Noires.
Depuis le 5 octobre 2011, jour où un kayakiste s'était fait chargé par un requin au large du Cap la Houssaye, la municipalité de Saint-Paul avait pris un arrêté interdisant la baignade et le nautisme avec engins de plage et engins non immatriculés dans la zone entre la pointe de Boucan Canot et l'exutoire de la Rivière des Galets. Ce jeudi 5 janvier 2012, la mairie a annoncé l'abrogation de cet arrêté municipal. Les activités pratiquées en mer (surf, morey, paddle, planche à voile...) sont donc de nouveau autorisées dans le secteur. Cependant, en dehors des heures de surveillance et de la zone autorisée de baignade, ces activités se pratiqueront "aux risques et périls des usagers de la mer", souligne Emmanuel Séraphin, adjoint à la mairie de Saint-Paul. Si les activités nautiques sont de nouveau autorisées de la pointe de Boucan Canot à l'exutoire de la Rivière des Galets, elles restent interdites au large des plages de Boucan Canot et de Roches Noires.

C'est suite aux attaques récurrentes de requins dans les eaux du littoral saint-paulois que la mairie de Saint-Paul avait pris la décision d'interdire la baignade et la pratique du nautisme avec engins de plage et engins non immatriculés dans la zone allant de la pointe de Boucan Canot à l'exutoire de la Rivière des Galets. Les plages de Roches Noires et de Boucan Canot étaient restées interdites d'accès pendant plusieurs semaines, au grand désarroi des usagers de la mer mais aussi des commerçants de l'Ouest.

Depuis, un dispositif de sécurisation a été mis en place sur les plages de Roches Noires et de Boucan Canot, respectivement le 1er novembre et le 22 décembre, pour permettre aux plagistes de retrouver le plaisir de la baignade. Un filet de protection anti-requin est installé ce qui permet aux baigneurs de profiter de la mer de 10 heures à 15h30 dans un périmètre restreint, surveillé par deux équipes de maîtres nageurs sauveteurs. Petite nouveauté, en cette période estivale de vacances, la mairie a décidé de permettre aux baigneurs de profiter un peu plus de l'eau. Ainsi, la baignade surveillée est prolongée jusqu'à 17h30.

A noter que durant les heures de surveillance, la baignade est interdite hors du périmètre restreint. La mairie de Saint-Paul stipule par ailleurs que "hors des heures de surveillance, la baignade est pratiquée aux risques et périls des usagers de la mer".

Concernant le retour des activités nautiques, elles sont de nouveau autorisées dans la baie de Saint-Paul (de la pointe de Boucan Canot à l'exutoire de la Rivière des Galets). Mais lorsque le poste de secours est fermé ou en l'absence de surveillance sur les différents sites, ces activités se font également aux risques et périls des pratiquants, souligne la mairie. Les activités nautiques, le surf y compris, restent interdites au large des plages de Boucan Canot et de Roches Noires.

Dans une perspective de prévention et d'information face au risque requin, des panneaux seront installés prochainement sur les plages de l'Ouest. Dès ce vendredi 5 janvier, certains prendront place à Boucan Canot, aux Roches Noires et à l'Ermitage. L'objectif : renseigner au maximum les surfeurs et autres usagers de la mer sur le risque requins.

Sur ces panneaux, il est rappelé qu'il est déconseillé de se mettre à l'eau en cas de fortes houles, d'eaux troubles, suite à des pluies récentes, ainsi qu'à l'aube et au crépuscule. Il est par ailleurs conseillé de ne pas pratiquer d'activités nautiques et de baignade lorsqu'une flamme requin rouge ou orange est hissée sur le poste de plage ou si on est seul. Il est aussi recommandé d'éviter de porter tout objet brillant durant la pratique d'activités nautiques et de baignade et de sortir immédiatement de l'eau en cas de plaie ouverte ou de saignement.

Samia Omarjee pour

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !