Politique - Présidentielle :

Nassimah Dindar soutiendra François Bayrou


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié mercredi 1er février 2012, la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, a annoncé qu'elle soutiendrait le candidat du Modem, François Bayrou, pour l'élection présidentielle d'avril 2012.
Dans un communiqué publié mercredi 1er février 2012, la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, a annoncé qu'elle soutiendrait le candidat du Modem, François Bayrou, pour l'élection présidentielle d'avril 2012.
" Ce samedi 28 janvier 2012 à Paris, j'ai rencontré François Bayrou, candidat à l'élection
présidentielle. Convaincue par l'homme et son projet, j'ai décidé de lui apporter mon soutien dans sa démarche et de porter haut les couleurs de sa candidature ", a expliqué la présidente du Conseil général dans un communiqué.

Selon elle, " la France et ses outre-mers ont plus que jamais besoin d'un Président qui, tel François Bayrou, saura sortir le pays du profond marasme économique, social et moral dans lequel il est plongé. " Elle le définit comme un " candidat clair et résolu " et " partage pleinement son positionnement central et indépendant qui seul permettra de dépasser la logique stérile et néfaste de l'affrontement bloc contre bloc ".

Nassimah Dindar estime avoir expérimenté cet exercice du pouvoir, au dessus des clivages, au niveau local, dans le cadre du Conseil général où elle se dit " à la tête d'une majorité plurielle, au sein de laquelle des hommes et des femmes de sensibilités politiques différentes ont su se retrouver dans un projet commun au service du territoire et de sa population. "

La présidente du Conseil général conclut : " c'est donc avec une détermination sans faille que je soutiendrai la candidature de François Bayrou à l'élection présidentielle, pour que la France et ses outre-mers vivent un réel tournant en 2012 ".

Cette déclaration en faveur du candidat Modem peut aussi s'expliquer par la volonté de Nassimah Dindar de se présenter dans la 1er circonscription à Saint-Denis, où elle est déjà conseillère générale. Michel Lagourgue, soutien historique à François Bayrou n'a jamais caché son intérêt pour une investiture Modem. Mais pour l'instant, le conseiller régional - allié de l'Alliance et du PCR sur les bancs desquels il siège au conseil régional - , se refuse à toute polémique.

" On s'attendait à ce que Nassimah Dindar soutienne François Bayrou et je m'en réjouis car je souhaite qu'il y ait le plus d'hommes et de femmes pour le soutenir ", a-t-il indiqué. " Je refuse d'entrer dans un débat local à ce niveau là. Effectivement, il y a une compétition sur la première circonscription, nous la règlerons après les présidentielles. Je refuse de me placer sur ce genre d'intérêts personnels ", affirme-t-il.

Michel Lagourgue pourrait pourtant se trouver dépourvu de soutien. Car tout porte à croire qu'en cas de consultation interne au sein du Modem afin de déterminer à qui doit aller l'investiture, Nassimah Dindar l'emporterait aisément. Et il ne peut plus compter sur le soutien du PCR. Le parti communiste réunionnais a décidé d'investir Pierre Vergès dans la première circonscription. La direction du PCR a annoncé cette décision le 15 décembre dernier pour, dit-elle, "couper court aux rumeurs les plus fantaisistes et infondées". Les "rumeurs" en question affirmaient que Pierre Vergès allait se présenter dans la 2ème circonscription (la possession, Le Port et une partie de Saint-Paul), où la députée communiste sortante Huguette Bello compte fermement se représenter. Avec ou sans l'aval du PCR. Il s'agissait donc pour le PCR d'éviter d'envenimer une situation déjà très tendue avec la députée saint-pauloise.

Dès lors le sort de Michel Lagourgue était scellé. Après après l'avoir fortement incité à être candidat dans la première circonscription et l'avoir assuré son soutien, le PCR a finalement changé de stratégie et investi Pierre Vergès.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !