Saint-Denis - Protestation contre la présidente du Front national :

Un manifestant saute sur le toit de la voiture de Marine Le Pen


Publié / Actualisé
Un manifestant anti front national a été interpellé ce mercredi soir 8 février 2012 devant les locaux de Réunion Première à la Technopole de Sainte-Clotilde. Le jeune homme a sauté sur le toit du véhicule dans lequel se trouvait Marine Le Pen. Il est ensuite retombé lourdement sur le sol. Un ralé poussé s'est alors produit entre le cordon de policiers venus protéger la présidente du Front national et la cinquantaine de manifestants anti frontiste. Le manifestant, blessé dans sa chute, a été interpellé et conduit au commissariat Malartic. Il a été remis en liberté peu de temps après.
Un manifestant anti front national a été interpellé ce mercredi soir 8 février 2012 devant les locaux de Réunion Première à la Technopole de Sainte-Clotilde. Le jeune homme a sauté sur le toit du véhicule dans lequel se trouvait Marine Le Pen. Il est ensuite retombé lourdement sur le sol. Un ralé poussé s'est alors produit entre le cordon de policiers venus protéger la présidente du Front national et la cinquantaine de manifestants anti frontiste. Le manifestant, blessé dans sa chute, a été interpellé et conduit au commissariat Malartic. Il a été remis en liberté peu de temps après.
L'incident s'est produit alors que la présidente du Front national quittait la station où elle avait été invitée au journal télévisé. Une partie des manifestants présents devant la station télé du service public a essayé d'empêcher de passer le véhicule dans lequel avait pris place Marine Le Pen. Les policiers se sont interposés. Le jeune manifestant est toutefois parvenu à sauter sur le toit de la voiture.

Déséquilibré, le véhicule roulait, le jeune homme a effectué un roulé-boulé avant de chuter lourdement sur le bitume. Il est tombé devant une autre voiture qui a dû freiner sèchement pour l'éviter. Le jeune homme est parvenu à se relever. C'est alors qu'il a été interpellé par les forces de l'ordre, présentes en nombre comme c'est le cas depuis le début de la visite de la présidente du Front national.

Un ralé-poussé bref mais musclé a ensuite opposé les manifestants aux policiers de la Bac (brigade anti criminalité). La voiture de Marine Le Pen a quitté les lieux sans encombre. Le jeune homme, légèrement blessé dans sa chute, a été conduit au commissariat Malartic de Saint-Denis. Il a été libéré quelques instants plus tard alors qu'une vingtaine de manifestants avait commencé à se rassembler devant le commissariat.

Ces faits ont eu lieu alors que contrairement à la veille ([url=http:///reportage.php?id_reportage=14364] Voir article "Marine Le Pen de nouveau huée" [url]), où les manifestants anti FN l'avait chahutée et huée à chacune de ses sorties en public, la présidente du Front national avait eu une journée plutôt calme ([url=http:///reportage.php?id_reportage=14369&id_rubrique=02] Voir article "Marine Le Pen à la rencontre des acteurs économiques" [url])

À noter que la présidente du Front national est coincée à La Réunion au moins jusqu'à ce jeudi. Le vol qu'elle devait prendre ce mercredi soir en direction de Paris a été annulé par Air France pour cause de grève. Marine Le Pen passera donc une nuit supplémentaire sur l'île à l'hôtel Lux (anciennement Grand Hôtel du Lagon) à l'Ermitage.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !