Législatives - PCR - Candidature dans la 2ème circonscription :

Jean-Yves Langenier et Roland Robert contre Huguette Bello


Publié / Actualisé
Jean-Yves Langenier, maire communiste du Port, sera le candidat investi par le PCR dans la 2ème circonscription (la Possession, le Port et une partie de Saint-Paul). Il aura pour suppléant Roland Robert, le maire PCR de la Possession. Le duo sera ainsi opposé frontalement à Huguette Bello, la députée communiste sortante de la circonscription, qui a annoncé son intention de se représenter avec ou sans l'accord du PCR. Après Sainte-Suzanne, c'est une nouvelle guerre fratricide qui éclate au grand jour dans les rangs du parti communiste réunionnais. L'annonce de la candidature de Jean-Yves Langenier et de Roland Robert sera faite officiellement ce dimanche 19 février au cours d'un grand meeting au Bocage à Sainte-Suzanne
Jean-Yves Langenier, maire communiste du Port, sera le candidat investi par le PCR dans la 2ème circonscription (la Possession, le Port et une partie de Saint-Paul). Il aura pour suppléant Roland Robert, le maire PCR de la Possession. Le duo sera ainsi opposé frontalement à Huguette Bello, la députée communiste sortante de la circonscription, qui a annoncé son intention de se représenter avec ou sans l'accord du PCR. Après Sainte-Suzanne, c'est une nouvelle guerre fratricide qui éclate au grand jour dans les rangs du parti communiste réunionnais. L'annonce de la candidature de Jean-Yves Langenier et de Roland Robert sera faite officiellement ce dimanche 19 février au cours d'un grand meeting au Bocage à Sainte-Suzanne
Le parti communiste réunionnais a donc décidé de jouer son va-tout dans la 2ème circonscription. Pour faire face à Huguette Bello, députée communiste sortante et maire de Saint-Paul, il a choisi Jean-Yves Langenier, le maire communiste du Port. Et pour faire bonne mesure, le PCR a doté le maire portois de Roland Robert, maire communiste de la Possession, en tant que suppléant.

Le scénario se profilait depuis plusieurs jours maintenant. Le vendredi 3 février, Roland Robert publiait un communiqué dans lequel il affirmait en substance, que "le maire du Port et celui de la Possession" étaient "les mieux placés" pou porter les couleurs du PCR dans la 2ème circonscription. Il ajoutait que "la camarade Huguette Bello" était pour sa part "la mieux placée" pour aller croiser le fer avec Thierry Robert, maire Modem de Saint-Leu, dans la 7ème circonscription (une partie de Saint-Paul, Trois Bassins, Saint-Louis, Etang Salé et une partie de Saint-Louis). La direction du parti communiste a tranché en fin de semaine : Huguette Bello ira dans la 7ème circonscription, les maires du Port et de la Possession dans la 2ème.

Officiellement pour le parti communiste "il s'agit de choisir les meilleurs candidats afin de gagner la 2ème et la 7ème circonscription". Officieusement - en fait presque officiellement tant l'affaire relève du secret de Polichinelle -, il s'agit de porter un coup d'arrêt définitif à "l'indiscipline" d'Huguette Bello. N'hésitant jamais, y compris publiquement, à porter la contradiction à Paul Vergès et à critiquer, tout aussi ouvertement, certaines alliances du PCR avec ses adversaires d'hier, la députée sortante a fini par agacer très sérieusement la direction du PCR. "Il faut qu'elle comprenne que c'est le parti qui l'a faite, qu'elle n'est pas propriétaire de son siège, qu'elle se plie à une discipline de parti ou qu'elle le quitte" jette un militant communiste de la Possession. "C'est ce que nous avons dit à Daniel Alamélou et à Yolande Pausé à Sainte-Suzanne : on est dans le parti ou hors du parti. Si on est dedans on se plie aux décisions de la direction, sinon on s'en va" insiste un autre militant du PCR.

Ce qui n'effraie pas particulièrement la députée communiste sortante. Elle refuse catégoriquement depuis la fin de l'année dernière d'aller en découdre dans la 7ème circonscription. "Je suis la sortante, je n'ai pas démérité, je serai de nouveau candidate dans la 2ème circonscription" martèle-t-elle. Une position défendue par la section communiste de Saint-Paul. "Nous n'avons pas travaillé pendant des années pour laisser la place à untel ou untel" commente un militant saint-paulois. "Huguette Bello a fait un travail formidable, il fait la laisser continuer ou alors il faut donner des raisons valables pour la virer. On ne peut pas traiter les gens comme ça" ajoute une militante saint-pauloise.

Cette candidature sera effective, dit Huguette Bello, avec ou sans le soutien du parti communiste. Ce sera donc sans et finalement contre le PCR. Lequel n'a pas lésiné sur les moyens pour faire "mater" la députée sortante. Au point d'arriver à faire repartir au combat électoral Jean-Yves Langenier qui semblait pourtant décider à se mettre en retrait de la vie élective. En 2008, il avait hésité avant d'accepter de conduire, avec succès, la liste communiste aux municipales. En mars 2011, il n'avait pas été candidat à sa succession au conseil général, laissant son siège de conseiller général du 2ème canton portois à Henri Hyppolyte. Faut-il que l'enjeu soit fort pour qu'il ait accepté de repartir vers une nouvelle, et certainement très rude, bataille électorale.

Homme de dossiers, mesuré, très implanté au sein de la population portoise, capable de mettre en place un réseau efficace de militants pour les campagnes électorales - Huguette Bello en a d'ailleurs bénéficié à chacune de ses élections -, Jean-Yves Langenier est sans doute le candidat que la députée sortante attendait le moins. Celui aussi dont elle a peut-être le plus à craindre. Ne serait-ce parce que les deux élus sont, jusqu'à présent, très proches.

À noter que pour faire bonne mesure la direction du PCR a décidé que le maire de la Possession, Roland Robert serait le suppléant de Jean-Yves Langenier. Le duo est de poids. Peut être trop, car Huguette Bello pourrait faire figure de victime face à la machine de guerre électorale du PCR. Un argument que ne retiennent pas des militants portois. "La personnalité de Jean-Yves Langenier est à l'opposé de celle d'un élu assoiffé de pouvoir. Il a plus tendance à mettre les autres en avant. Dans la population il est respecté pour cette attitude" disent ces militants. "C'est la raison pour laquelle dans des communes à forte tradition communistes comme le Port ou la Possession Huguette Bello sera balayée".

Pour le cas où l'épisode Sainte-Suzanne aurait laissé quelques doutes dans les esprits, ce nouveau duel "entre camarades", selon l'expression d'un militant PCR, confirme définitivement les luttes intestines qui rongeaient depuis plusieurs mois - plusieurs années diront certains -, le parti fondé par Paul Vergès.

À Sainte-Suzanne, l'affrontement a tourné à l'avantage du candidat soutenu par la direction du PCR, Maurice Gironcel en l'occurrence. Reste à savoir ce qu'il en sera dans ce nouveau combat fratricide et surtout ce qu'en penseront les électeurs.

Mahdia Benhamla pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !