Élections législatives - 5ème circonscription :

L'ARCP veut Jean-Hugues Ratenon comme candidat


Publié / Actualisé
Jean-Hugues Ratenon, président de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) a déclaré de ne pas vouloir se présenter aux législatives. Pourtant son association a fait part publiquement, ce samedi 17 mars 2012, dans une invitation envoyée la presse, de sa volonté de voir son représentant briguer le poste de député dans la 5ème circonscription (cantons 2 et 3 de Saint-André, les cantons 1 et 2 de Saint-Benoît, la commune de La Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe). L'ARCP souhaite "une grande mobilisation" dans l'urne sur une "candidature populaire" portée par Jean-Hugues Ratenon. Interrogé par Imaz Press Réunion, ce dernier indique, pour l'instant, "ne dire ni oui ni non à la proposition".
Jean-Hugues Ratenon, président de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) a déclaré de ne pas vouloir se présenter aux législatives. Pourtant son association a fait part publiquement, ce samedi 17 mars 2012, dans une invitation envoyée la presse, de sa volonté de voir son représentant briguer le poste de député dans la 5ème circonscription (cantons 2 et 3 de Saint-André, les cantons 1 et 2 de Saint-Benoît, la commune de La Plaine des Palmistes, Bras-Panon, Salazie, Sainte-Rose et Saint-Philippe). L'ARCP souhaite "une grande mobilisation" dans l'urne sur une "candidature populaire" portée par Jean-Hugues Ratenon. Interrogé par Imaz Press Réunion, ce dernier indique, pour l'instant, "ne dire ni oui ni non à la proposition".
Ce dimanche 18 mars, les membres de l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté tiendront une conférence de presse devant les grilles de la préfecture où ils s'expliqueront sur les raisons de cette proposition. "Nous comprenons la décision de Jean Hugues Ratenon de ne pas être candidat au poste de député pour se consacrer pleinement à la défense de la population de La Réunion sur le terrain, mais nous considérons que, des faits nouveaux sont apparus depuis, à savoir, sa représentativité remise en cause par le Préfet de La Réunion, l'absence des députés de La Réunion dans le débat concernant la vie chère et la non prise en compte des vrais problèmes de la population de La Réunion par le gouvernement ainsi que par un très large panel de notre classe politique", explique l'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté dans son invitation.

"Devant ces constats", l'association demande une "grande mobilisation dans l'urne sur une candidature populaire". "Nous proposons qu'elle soit portée par notre représentant Jean Hugues Ratenon", poursuit-elle.

Contacté, le président de l'ARCP a rappelé qu'il avait souhaité dans un premier temps ne pas se présenter aux élections législatives. Une décision qu'il avait rendue publique le vendredi 17 février dernier lors d'un point presse en affirmant "préférer être sur le terrain aux côtés de la population". Il avait alors confirmé que les sections PCR de Salazie, de Bras-Panon, de la Plaine des Palmistes et de Saint-Benoît ont demandé à la direction du PCR de le désigner candidat. Ce qu'il avait refusé demandant "aux sections de me libérer de cette tâche pour être sur le terrain et non mener une campagne électorale qui divise la population".


Ce samedi, Jean-Hugues Ratenon précise désormais "avoir compris que la situation a évolué depuis" mais il déclare "n'avoir pris aucune décision". "J'attends que l'ARCP me prouve que cette demande émane de la population", souligne-t-il.

À noter que si le représentant de l'association, proche du parti communiste réunionnais (PCR), opte pour sa candidature, il sera opposé à Éric Fruteau, maire de Saint-André, candidat investi par le PCR pour la 5ème circonscription.

À la question de savoir "s'il était conscient, en cas de candidature, qu'il se retrouvera dans la même configuration que Huguette Bello la 2ème circonscription", Jean-Hugues Ratenon répond : "c'est un élément important que je dois prendre en compte dans ma décision". Pour rappel, la députée-maire Huguette Bello a été exclue du PCR pour avoir maintenu sa candidature dans la 2e circonscription aux élections législatives, contre l'avis des dirigeants de son parti. 


Jean-Hugues Ratenon annonce qu'il ne sera pas présent aux côtés des membres de son association ce dimanche devant les grilles de la préfecture.

   

9 Commentaire(s)

Huguette bellot, Posté
Ratenon president
Mme de maintenon, Posté
sans parti pris! juste pour la population démunie. jean hugues Ratenon n'a jamais failli... il l'a prouvé par toutes ses actions pour défendre la population; suffisamment d'éléments concrets à son actif
Popol, Posté
Jean Hugues c'est une très bonne diversion pour les camarades de l'est Elie et moi même on s'occupe de l'ouest
Huguette bellot, Posté
Ratenon president
Nini, Posté
vas-y Jean-hugues, la Réunion à besoin de ta détermination et de ton courage, de ton intelligence, de ta détermination et de ton courage, de ton intelligence, etc....de ton dynamisme et encore plein plein de choses etc ...(je n'ai pas les mots pour exprimer tout ce que je ressent)
Pascal, Posté
Mr RATENON est plus médiatique, Mr FRUTEAU Eric manque de dynamisme et n'est pas pas capable de s'exprimer devant la caméra, maire de Saint André, conseiller général et président de la Cirest il est absent partout. Est ce qu'il travaille ou encaisse ses indemnités ? Mr RATENON est notre cafre pays vive RATENON. FRUTEAU Eric y sa perd au premier tour.
Jean-Marc, Posté
Jean-Hugues il faut que tu présentes on a besoin de gens comme toi qui nous défendent. Vas y, je vote pour toi
Fabienne, Posté
Huguette Bello exclue, Hilaire Maillot exclu, Jean-Hugues Ratenon exclu sans tarder... À la fin Paul Vergès va s'exclure lui-même MDR
Moi, Posté
Quel cinéma Monsieur Ratenon, di ou vé èt candidat et arèt ek sa.... Mais peut-être que vous avez peur d'être exclu du parti. On ne peut pas manger à la gamelle et donner un coup de pied dedans......