Éboulis sur la route du littoral :

La route fermée jusqu'à 16 heures au moins


Publié / Actualisé
La direction régionale des routes a décidé d'une fermeture totale de la route du littoral à 8h30 suite à l'éboulement de deux gros blocs rocheux sur les voies réduites au niveau des potences dans le sens la Possession/Saint-Denis. Après inspection totale de la falaise et le déblaiement de la chaussée, des travaux de purges sont en cours. Dans un communiqué, la direction régionale des routes note qu'une réouverture sur voies réduites est envisagée avant 16 heures. La circulation est déviée par la route de la Montagne.
La direction régionale des routes a décidé d'une fermeture totale de la route du littoral à 8h30 suite à l'éboulement de deux gros blocs rocheux sur les voies réduites au niveau des potences dans le sens la Possession/Saint-Denis. Après inspection totale de la falaise et le déblaiement de la chaussée, des travaux de purges sont en cours. Dans un communiqué, la direction régionale des routes note qu'une réouverture sur voies réduites est envisagée avant 16 heures. La circulation est déviée par la route de la Montagne.
À 10h55, Dominique Fournel, vice-président du conseil régional, a assuré sur les ondes de Radio Freedom qu'une réouverture de la route du littoral en mode basculée côté mer serait possible "aux alentours de 16 heures". 


A 10h15, des convois de poids lourds, trop massifs pour passer par la Montagne, étaient en attente de départ dans les deux sens de circulation. A la même heure, on ne notait pas d'embouteillages aux entrées de la route du littoral. 



Rappelons qu'on est passé près de la catastrophe ce vendredi matin 30 mars 2012 vers 7 heures lorsque un éboulement s'est produit sur la route du littoral basculée côté mer en raison des fortes pluies de ces derniers jours. Deux gros blocs rocheux sont tombés sur les voies réduites au niveau des potences dans le sens la Possession - Saint-Denis. Les rochers se sont écrasés entre deux voitures. L'une d'elle a été percutée à l'arrière. Les automobilistes n'ont pas été blessés.



D'un total de 8 tonnes, les blocs rocheux sont tombés au kilomètre 3.8 dans une zone qui n'est pas protégée par les filets. Ils se sont d'abord écrasés sur le parapet avant de rebondir sur la route. La circulation était dense à ce moment là instant et c'est quasi miraculeusement que les rochers sont tombés entre deux voitures. 



"J'ai senti un choc à l'arrière, j'ai pensé qu'une voiture m'avait heurté. Je suis sortie et c'est là que j'ai vu le galet" raconte, très émue, Isabelle au micro de Réunion Première radio. "Je n'ai pas du tout vu le rocher tomber, je n'ai rien entendu. J'ai eu beaucoup de chance" ajoute-t-elle. Son mari qui circulait dans son propre véhicule 200 mètres derrière elle, relate : "il y avait d'autres voitures et je ne la voyais pas devant moi. J'ai entendu à la radio qu'il y avait eu un éboulis. Je l'ai appelée au téléphone et c'est là qu'elle m'a dit que sa voiture avait été touchée". 



Les secours et les équipes de la direction générale des routes sont rapidement arrivées sur place. Une inspection aérienne de la falaise a eu lieu. La direction régionale des routes a décidé une fermeture totale du littoral à 8 heures 30. Le trafic routier est dévié par la Montagne. D'importants embouteillages se sont formés par la suite dans les deux sens de circulation entre Saint-Denis et la Possession. 



   

Mots clés :

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !