Trois Bassins - Après l'attaque mortelle d'un requin sur un surfeur :

Le chagrin et les questions


Publié / Actualisé
L'atmosphère est pesante ce mardi 24 juillet 2012 sur la plage de Trois Bassins après la mort d'Alexandre Rassiga. Le jeune homme âgé de 21 ans a été tué par un requin ce lundi 23 juillet 2012 alors qu'il surfait. Si la mairie a pris un arrêté interdisant toutes les activités nautiques sur le littoral de la commune, une dizaine de personnes est présente sur la plage et scrute l'océan, les yeux tristes. Après le drame, la douleur et les interrogations sont perceptibles sur les visages.
L'atmosphère est pesante ce mardi 24 juillet 2012 sur la plage de Trois Bassins après la mort d'Alexandre Rassiga. Le jeune homme âgé de 21 ans a été tué par un requin ce lundi 23 juillet 2012 alors qu'il surfait. Si la mairie a pris un arrêté interdisant toutes les activités nautiques sur le littoral de la commune, une dizaine de personnes est présente sur la plage et scrute l'océan, les yeux tristes. Après le drame, la douleur et les interrogations sont perceptibles sur les visages.
Le site de Trois Bassins est quasi désert ce mardi 24 juillet 2012. Encore hier, les écoles de surf pouvaient pratiquer leur activité tranquillement, surveillé par des vigies. Mais tout a basculé en fin de journée ce lundi 23 juillet 2012. Alors qu'il surfait avec des amis, Alexandre Rassiga, 21 ans, s'est fait attaquer par un requin vers 16h30. S'il a pu être ramené vers le bord, les secours ne pourront le ramener à la vie.

La mairie a pris un arrêté interdisant toutes les activités nautiques sur le littoral de la commune. Une poignée de personnes était tout de même présente sur le spot de Trois Bassins ce mardi matin. Scrutant l'océan, c'est la douleur et les interrogations qui règnent.

Ulysse fréquente le spot de Trois Bassins depuis peu. S'il ne connaissait pas Alexandre, il exprime une "profonde tristesse". "Je ne sais pas ce qui peut attirer les requins ici, mais il faut faire quelque chose pour protéger la population, c'est sûr", dit-il.

"On accuse parfois les surfeurs d'imprudence, mais la mer c'est une passion. On voit des vagues, on a envie de les prendre. En plus, on est en période de vacances, les jeunes vont vouloir se remettre à l'eau, ici, à Boucan Canot ou à Roches Noires", raconte Ulysse, qui estime que le dispositif de vigie surveillance est insuffisant. "Le problème avec les vigies, c'est qu'ils restent au bord, ils ne vont pas au loin", dit-il.

De son côté, Samuel fait partie de la vigie qui surveille la plage de l'Etang-Salé. C'est un constat d'impuissance qu'il livre. "On est sous le choc. C'est désolant ce qui s'est produit", lâche-t-il. "A Trois Bassins, on a les locaux et les touristes qui viennent se baigner. Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire pour les sécuriser", avoue-t-il encore. Quant à savoir ce qui attire les requins dans les parages, sur un spot considéré comme sûr, "l'une des possibilités, c'est la réserve marine", estime-t-il.

Les questions restent en tout cas en suspens, et la douleur est vive après ce troisième décès dû à une attaque de requin en moins de 18 mois. Rappelons en effet que le mercredi 15 juin, Eddy Aubert, un bodyboardeur avait été tué au large de Ti Boucan. Ce drame s'était produit à la tombée de la nuit après une période de fortes pluies ayant entraîné une pollution des eaux.
 Le lundi 19 septembre, Mathieu Schiller, ancien champion de La Réunion de bodyboard, décédait suite à l'attaque d'un squale alors qu'il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot. 






   

1 Commentaire(s)

Sky, Posté
Faut mettre le sous prefet mister campos sur une planche à troisbas c'est la seule solution pour que les bougs bouge leurs fio.........