Saint-Leu (Actualisé à 22 heures) :

Un surfeur grièvement blessé par un requin


Publié / Actualisé
Ce dimanche 5 août 2012 en en fin d'après-midi, un surfeur a été attaqué par un requin sur le spot de Saint-Leu. Le squale lui a arraché la main et le pied droits. Les secours sont arrivés rapidement sur place. La victime, un Saint-Leusien qui se prénomme Fabien, a été prise en charge. C'est la première fois qu'une attaque de requin a lieu à Saint-Leu. Elle intervient deux semaines après le décès d'Alexandre Rassiga, un surfeur de 21 ans, tué par un squale alors qu'il surfait sur le spot de Trois Bassins. Dans un arrêté publié dimanche soir, le député-maire de Saint-Leu souligne qu'il "n'y a pas lieu", pour lui "d'interdire les activités de baignades et nautiques dés lors que l'Etat entend réserver l'exercice des mesures de police dans le périmètre de la réserve",
Ce dimanche 5 août 2012 en en fin d'après-midi, un surfeur a été attaqué par un requin sur le spot de Saint-Leu. Le squale lui a arraché la main et le pied droits. Les secours sont arrivés rapidement sur place. La victime, un Saint-Leusien qui se prénomme Fabien, a été prise en charge. C'est la première fois qu'une attaque de requin a lieu à Saint-Leu. Elle intervient deux semaines après le décès d'Alexandre Rassiga, un surfeur de 21 ans, tué par un squale alors qu'il surfait sur le spot de Trois Bassins. Dans un arrêté publié dimanche soir, le député-maire de Saint-Leu souligne qu'il "n'y a pas lieu", pour lui "d'interdire les activités de baignades et nautiques dés lors que l'Etat entend réserver l'exercice des mesures de police dans le périmètre de la réserve",
L'attaque s'est produite aux alentours de 17 heures 30. Fabien, un quadragénaire, était en train de surfer au large du spot de Saint-Leu lorsqu'il a été surpris par l'animal. Le squale lui a sectionné le poignet et le pied droit. Selon Radio Freedom, la victime est sortie de l'eau par ses propres moyens en perdant beaucoup de sang. Les secours sont arrivés rapidement sur les lieux. L'homme a été pris en charge avant d'être évacué au CHU (centre hospitalier universitaire) de Saint-Pierre.

C'est la première fois qu'une attaque de requin se produit à Saint-Leu. C'est également la deuxième en à peine deux semaines. Le lundi 23 juillet dernier, Alexandre Rassiga, un surfeur de 21 ans, a été tué par un requin sur le spot de Trois Bassins. Une attaque mortelle, - la troisième en moins de 18 mois sur la côte Ouest -, qui avait déclenché la colère d'une partie des usagers de la mer.

Le jeudi 26 juillet, ils s'étaient rassemblés devant la préfecture pour exiger le lancement d'une campagne de pêche des requins bouledogues. Ils demandaient aussi la modification des limites de la réserve marine accusée d'attirer les prédateurs aux abords des côtes. S'ils n'avaient pas obtenu satisfaction sur ce point, le préfet n'avait par contre pas exclu que les pêcheurs plaisanciers aient, comme les pêcheurs professionnels, le droit de pêcher le requin bouledogue dans le périmètre de la réserve marine (à l'exception des cinq sites les plus protégés).

Lundi 30 juillet, le maire de Saint-Leu, Thierry Robert, avait créé la surprise et soulevé la polémique en publiant un arrêté autorisant "la chasse au requin bouledogue est autorisée, par tous moyens, y compris par chasse sous-marine, de jour comme de nuit, sur tout le territoire maritime de la commune de Saint-Leu". Le même arrêté précisait que "la commune achète les requins bouledogues de plus d'un mètre cinquante obtenus par tous pêcheurs ou chasseurs, au départ de la ville de Saint-Leu, au prix de deux euros par kilogramme de poids vif, dans la limite de trente requins bouledogue".

Un arrêté municipal, allant à l'encontre de la législation en vigueur sur la protection de la réserve marine, applaudi par la ligue de surf ou encore l'association Océan Prévention Requin (OPR). Il déclenchait par contre la colère de l'observatoire marin de La Réunion ou encore Sea Shepherd qui avaient qualifié la décision de "grand n'importe quoi".

Le lendemain, mardi, le maire saint-leusien avait finalement retiré son arrêté. Il venait d'obtenir de Victorin Lurel, ministre des outre-mers, l'assurance que le préfet de La Réunion prendrait des décisions en vue d'une régulation de la population des squales dès "la semaine prochaine".

À la suite de l'attaque de ce dimanche après-midi, Thierry Robert, dans un communiqué publié dans la soirée, demande à l'État de "prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des baigneurs et des pratiquants d'activités nautiques dans l'ensemble du domaine maritime" de sa commune.

Il rappelle également que "suite à l'arrêté municipal du lundi 30 juillet 2012 portant sur l'ouverture de la chasse aux requins, le préfet a déployé en urgence les forces de l'ordre pour dissuader toute personne intéressée par cette chasse".

Rappelons également que Gérard Itéma, un bodyboarder de 31 ans, a été attaqué par un requin le lundi 5 mars 2012 aux abords du Port de la marine de Saint-Benoît à 14 heures 30. Le samedi 7 janvier, trois requins bouledogues avaient été repérés au large de Saint-Leu par des gendarmes qui effectuaient une reconnaissance aérienne en hélicoptère à la recherche d'un homme qui avait menacé de mettre fin à ses jours. 





En 2011, six attaques de squale ont été recensées. La dernière en date remonte au vendredi 11 novembre 2011. Un pêcheur apnéiste avait alors été surpris par un requin au large de l'anse des Cascades à Sainte-Rose. Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre son embarcation, l'homme, un Saint-Joséphois de 42 ans, a été blessé au pied gauche. Le mercredi 5 octobre aux alentours de 10h15, un kayakiste avait été attaqué par un requin au large du Cap la Houssaye (Saint-Paul). Il n'avait pas été blessé.

Le lundi 19 septembre, Mathieu Schiller, ancien champion de La Réunion de bodyboard décédait suite à l'attaque d'un squale alors qu'il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot. Le mercredi 6 juillet, c'est un jeune surfeur qui avait été attaqué à Saint-Gilles-les-Bains. Sain et sauf, une partie de sa planche avait été arrachée. Le mercredi 15 juin, un bodyboardeur avait été tué au large de Ti Boucan. Ce drame s'était produit à la tombée de la nuit après une période de fortes pluies ayant entraîné une pollution des eaux.







Le 19 février, un touriste, arrivé le jour même à La Réunion, avait été attaqué par un squale au large de Grand Fond. Le vacancier a eu la vie sauve mais a eu la jambe sectionnée. Les faits s'étaient produits à la tombée de la nuit dans une eau trouble.









Avant cette dramatique série, il n'y avait plus eu d'attaque de requin depuis celle d'un surfeur le 27 mars 2010 sur le spot du Butor à Saint-Benoît. L'homme s'en était sorti avec quelques égratignures et une planche déchiquetée. 







Une trentaine d'attaques de squales a été recensée à La Réunion depuis 1980. 13 ont été mortelles.







   

8 Commentaire(s)

Ambre, Posté
Bon courage à Fabien ! Tuer des requins n'est pas la solution : La nature est bien plus forte et l'homme est bien petit !!!!
Jocyb, Posté
Bon courage au blessé et à sa famille! On attaque les requins qui sont dans leur élément alors que l'homme grignote de plus en plus le monde animal. A qui faut-il en vouloir? Pourquoi l'homme aurait-il plus le droit de vivre que les autres espèces animales?
Eugénie, Posté
Pourquoi tuer tous les requins ???? l'homme détruit tout pour se faire toujours un peu plus de place !!! faut aussi que les requins disparaissent ?? ils sont chez eux dans la mer et l'homme sur la terre !! que chacun reste à sa place !!
Rosstahiti, Posté
Chiiiiiii, bon courage mon dalon, bon rétablissement, message de soutient de pôtes de Tahiti, faaitoito, nana
Saravanabava, Posté
Bonsoir, bon courage Fabien.
Jpboul, Posté
Bonsoir,,, pour moi il faut les tues tous je parle des requins merci
Loupblanc, Posté
C'est de la pure inconscience de la part de ce surfeur de rentrer dans l'eau a 17h30, apres les differentes attaques survenues depuis debut 2011, d'autant de la qualite de l'eau laisse semble-t-il a desirer...pourquoi ces surfeurs temeraires ne s'equipent-ils pas de dispositifs de protection individuelle? De plus comment cette personne a-t-elle pu regagner la cote par ces propres moyens avec un poignet sectionne?? N'y a -t-il pas la volonte de toujours faire du 'sensationnel' de la part des journalistes??
Dady, Posté
Merci Monsieur Robert de vos commentaires sur Freedom au sujet des requins,il est vraiment temps de réagir et non tenir des discours autour d'une table .