Publication d'un ouvrage de l'ancien directeur de la rédaction du JIR :

Jacques Tillier livre ses souvenirs


Publié / Actualisé
"Une plume libre, de Mesrine à Sarkozy, souvenirs d'un journaliste pas comme les autres", c'est le titre du dernier livre de Jacques Tillier, tout juste publié aux éditions Pygmalion en début de février 2013. L'ancien directeur de la rédaction du Journal de l'Île livre ses aventures et ses mésaventures, ses bons coups journalistiques, ses commentaires sur la vie politique nationale, locale et, plus largement, sur les grands événements qui ont marqué l'histoire récente de l'Hexagone et de La Réunion. Celui qui a officié à la tête du JIR de 1991 à 2008 et donné à ce journal ses galons de quotidien généraliste libéré de ses dépendances envers la vieille droite locale, livre sa vérité, ses vérités, de Mesrine à Sarkozy en passant par La Réunion. Il raconte ses souvenirs avec cette plume alerte qui n'appartient qu'à lui et qui l'a fait détester ou adorer. Nous publions ci-après quelques-unes des bonnes pages de l'ouvrage parlant de La Réunion (la présentation générale de l'ouvrage est en ligne sur le site de l'éditeur). À noter que Jacques Tillier sera à La Réunion à partir du dimanche 3 mars pour présenter son livre.
"Une plume libre, de Mesrine à Sarkozy, souvenirs d'un journaliste pas comme les autres", c'est le titre du dernier livre de Jacques Tillier, tout juste publié aux éditions Pygmalion en début de février 2013. L'ancien directeur de la rédaction du Journal de l'Île livre ses aventures et ses mésaventures, ses bons coups journalistiques, ses commentaires sur la vie politique nationale, locale et, plus largement, sur les grands événements qui ont marqué l'histoire récente de l'Hexagone et de La Réunion. Celui qui a officié à la tête du JIR de 1991 à 2008 et donné à ce journal ses galons de quotidien généraliste libéré de ses dépendances envers la vieille droite locale, livre sa vérité, ses vérités, de Mesrine à Sarkozy en passant par La Réunion. Il raconte ses souvenirs avec cette plume alerte qui n'appartient qu'à lui et qui l'a fait détester ou adorer. Nous publions ci-après quelques-unes des bonnes pages de l'ouvrage parlant de La Réunion (la présentation générale de l'ouvrage est en ligne sur le site de l'éditeur). À noter que Jacques Tillier sera à La Réunion à partir du dimanche 3 mars pour présenter son livre.
  • À propos de l'épidémie de chikungunya à La Réunion en 2005 - 2006

 

 

  • Simone Weil, résistante, ancienne ministre de Valéry Giscard d'Estaing et auteur de la loi sur l'avortement, quitte La Réunion après un bref séjour. Elle est dans le même avion que Jean-Louis Debré, président du conseil constitutionel, et de Jacques Tillier...

 

  • A propos des élus de La Réunion interpellés et incarcérés dans des affaires de corruption

 

 

  • A propos des visites ministérielles à La Réunion

 

 

  • Début du premier chapitre de l’ouvrage

 

  • La présentation générale du livre faite par Jacques Tillier

"16 ans, sans diplôme, j'intègre l'école des mousses, les fusiliers
commandos de la marine et pour quelques mois la prison. 49 ans plus
tard, je rends de la main gauche ma carte de presse. Entre-temps j'ai
été un an flic à la DST, 38 ans journaliste, grand reporter, rédacteur
en chef, PDG pour le groupe Hersant média à la Réunion et en Champagne,
Ardennes, Picardie. J'ai aimé ce métier passionnément, j'ai mis le pied
en dehors des clous parfois, loin des réseaux parisiens ; j'ai arpenté
le Tchad, les palais officiels en Guinée et au Cameroun, rejoint Ushaïa
pendant la guerre des Malouines, pénétré au plus près des îles des
Mascareignes, de l'archipel des Comores.

Ces voyages m'ont permis d'appréhender des situations politiques
complexes, des modes de vie différents et ont favorisé nombre de
rencontres : chefs d'États, conseillers spéciaux, hommes politiques de
tous bords, magistrats souvent soumis, petits et gros voyous dont deux
m'ont laissé pour mort. J'ai assisté à la chute de l'empire Hersant, aux
tractations politiques. Je quitte ce métier debout, sur deux bras
d'honneur en direction de deux présidents : Nicolas Sarkozy et Philippe
Hersant, patron des milliers de licenciés qu'il abandonne en France sur
le bord du chemin puisque ses intérêts sont en Suisse".

   

5 Commentaire(s)

Le rat, depuis son mobile, Posté
Peace les gars
estoupan0741@orange.fr, Posté
Sauf que moi , monsieur Chikoun, j'ai toujours signé et toujours de mon nom, je n'utilise pas de pseudo pour "taper" mes petits camarades...Pour le reste, mes blessures, j'ai toujours pensé que mes trous de balles étaient plus honorifiques que la grande majorité de ceux qui me critiquent et qui n'en ont qu'un.
Mais je me trompe peut-être.
A part cela votre réflexion me rappelle quelqu'un, un avocat du barreau de Saint Denis, politicard sans talent, friqué, jaloux et cocu , ce qui va souvent avec...
"S'il plaît à Dieu" je pense être à la Réunion le 4 mars on pourra toujours en discuter.
Bonne journée à tous Jacques Tillier
Chikoun, Posté
Un homme profondément blessé et qui en a toujours voulu au monde entier. Dommage qu'il ait choisi la rancoeur plutôt que l'objectivité. Il aurait pu faire un grand journaliste. il en a eu plusieurs fois l'occasion mais son journalisme au ras du sol (pour ne pas être méprisant à mon tour) l'en a empêché. On n'a qu'une vie. Il est passé à côté de la sienne, volontairement.
Karl, depuis son mobile, Posté
Surtout pour L'edito du samedi ,rien a voir avec celui de maintenant il est tres pauvre et mal ecrit
Citoyens, Posté
Il manque énormément ici à La Réunion! d'ailleurs depuis son départ, le JIR est devenu insipide...