Rivière des Galets - Une jeune femme poignardée à mort :

L'auteur présumé de l'agression mortelle a failli être lynché


Publié / Actualisé
L'auteur présumé de l'agression mortelle contre une jeune femme, Prisca Sevaye 36 ans, ce jeudi matin 19 septembre 2013 à La Rivière des Galet, a été interpellé vers 11 heures 30 ce matin. Il se trouvait dans le lit de la rivière lorsqu'il a été appréhendé par les policiers. Ces derniers ont dû le protéger de la foule qui voulait le lyncher. Il a d'ailleurs reçu un coup de galet dans la tête. Les faits se produit dans une maison de la rue Béla Kun. Dans des circonstances qui restent à déterminer avec précision, l'auteur présumé des faits aurait porté au moins deux coups de couteau à la victime avant de s'enfuir. Il a ensuite envoyé un texto à l'un de ses proches en demandant que la police vienne le chercher. Une affaire d'argent pourrait être à l'origine du drame.
L'auteur présumé de l'agression mortelle contre une jeune femme, Prisca Sevaye 36 ans, ce jeudi matin 19 septembre 2013 à La Rivière des Galet, a été interpellé vers 11 heures 30 ce matin. Il se trouvait dans le lit de la rivière lorsqu'il a été appréhendé par les policiers. Ces derniers ont dû le protéger de la foule qui voulait le lyncher. Il a d'ailleurs reçu un coup de galet dans la tête. Les faits se produit dans une maison de la rue Béla Kun. Dans des circonstances qui restent à déterminer avec précision, l'auteur présumé des faits aurait porté au moins deux coups de couteau à la victime avant de s'enfuir. Il a ensuite envoyé un texto à l'un de ses proches en demandant que la police vienne le chercher. Une affaire d'argent pourrait être à l'origine du drame.

Selon les premiers éléments d'enquête, la victime et l'auteur présumé des faits se connaissaient depuis plusieurs années et ils étaient amis. Tous les deux s'ocupaient d'un club de football associatif. Ce jeudi matin, l'homme, gardien d'immeuble à la retraite, aurait attendu que les trois enfants de la jeune femme et son compagnon quittent la maison de Prisca Sevaye. Il serait alors entré dans la case et c'est à ce moment que les coups de couteau auraient été portés à la malheureuse.

L'homme aurait immédiatement pris la fuite. Bien que grièvement blessée, Prisca Sevaye a pu sortir de chez elle. Elle a trouvé refuge chez l'une des ses belles sœurs qui réside 200 mètres plus loin. C'est ainsi que l'alerte a été donnée. Personne ne semble avoir entendu les bruits d'une altercation avant cela. Les secours sont rapidement arrivés sur place et ont médicalisé la victime. Elle n'a malheureusement pas survécu à ses blessures.

Les policiers ont lancé les recherches pour retrouver l'auteur présumé des faits. Ils ont aussi tenté de calmer les esprits. Prisca Sevaye et toute sa famille sont très honorablement connues dans ce quartier de la Rivière des Galets et très vite de nombreuses personnes se sont mises à la recherche de l'auteur présumé de l'agression pour se faire justice elles-mêmes. Sans doute conscient de cela, l'homme a envoyé un texto à l'un de ses proches. "Di la police vient trap amoin" demandait son message. L'homme disait aussi qu'il se cachait dans les rochers de la rivière des Galets.

La police a été alertée et s'est rendue sur place. Plusieurs dizaines de jeunes se sont alors attroupés à proximité. Ils ont failli lyncher l'auteur présumé des faits.  Il a d'ailleurs reçu un galet sur la tête. Les policiers ont réussi à le faire monter dans un véhicule et à rapidement quitter les lieux. L'homme a été conduit au commissariat du Port. Blessé à la tête, il a été soigné par un médecin. Il sera ensuite placé en garde-à-vue.

Le vice-procureur Danielle Braud, la députée maire de Saint-Paul, Huguette Bello, l'adjoint au maire du Port, Henri Hyppolite et la sous-préfète de Saint-Paul Chantal Ambroise se sont rendus sur les lieux du drame.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !